Santé

En bref : du renfort contre l’épidémie de dengue en Guyane

ActualitéClassé sous :médecine , dengue , épidémie

Une épidémie de dengue sévit depuis septembre dernier en Guyane, tuant cinq personnes. Pour y faire face, une équipe médicale vient d'être envoyée en renfort par le ministère de la Santé.

Le moustique-tigre Aedes albopictus est l’un des vecteurs possibles de la dengue. Cette maladie menace potentiellement plusieurs milliards de personnes sous les tropiques. © James Gathany, CDC, DP

La dengue, ou grippe tropicale, est une infection virale transmise à l'Homme par certains moustiques. Elle entraîne des symptômes grippaux qui peuvent évoluer vers une forme sévère appelée dengue hémorragique. Cette maladie se caractérise par de fortes fièvres et des hémorragies internes pouvant conduire à la mort. À ce jour, il n'existe pas de traitement spécifique.

Depuis plusieurs mois, les Guyanais sont victimes du virus, dont la virulence ne semble pas vouloir s'amenuiser. Jusqu'ici, la dengue aurait touché 3.000 personnes, dont 450 auraient nécessité une hospitalisation et 5 seraient mortes. Les services hospitaliers de la commune de Cayenne sont débordés, avec 200 personnes par jour se rendant aux urgences, contre 120 en moyenne habituellement.

Face à l'ampleur des dégâts, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a envoyé mardi dernier un nouveau groupe de personnels soignants en Guyane. Ainsi, pendant 15 jours, deux médecins, six infirmiers et un cadre de santé vont renforcer et aider les équipes déjà sur place, fatiguées par l'ampleur et la persistance de l’épidémie. Cette nouvelle mission est la troisième depuis le début de l'infection de dengue.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi