Santé

Dengue : Madère en proie à une sévère épidémie

ActualitéClassé sous :médecine , dengue , épidémie de dengue

L'archipel portugais de Madère connaît depuis une dizaine de jours une épidémie de dengue qui pourrait toucher plus de 200 personnes actuellement. L'infection virale se banalise en Europe. Aux voyageurs désireux de visiter la région, quelques précautions s'imposent.

Une épidémie de dengue frappe Madère. Cette image représente le virus responsable dans la circulation sanguine. Il cause une maladie qui se caractérise par de la fièvre, des douleurs articulaires ou des courbatures. Dans sa forme sévère, elle peut même devenir mortelle. Pour le moment, aucune victime n'est à déplorer du côté de l'archipel portugais. © Sanofi Pasteur, Flickr, cc by nc nd 2.0

Une flambée de dengue sévit actuellement à Madère, donc en territoire portugais, aux portes de l'Europe continentale. D'après un communiqué de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 18 cas ont été confirmés sur l'île depuis le 10 octobre dernier, et « 191 cas probables ont été notifiés ». 

Ainsi que le souligne l'OMS, « les autorités portugaises mettent en œuvre des mesures visant à réduire le risque de transmission locale durable, à limiter l'impact (de cette flambée) sur la population, et à éviter l'exportation des vecteurs infectés hors de l'île ». En d'autres termes, il s'agit de faire en sorte que les moustiques porteurs du virus responsable de la maladie ne puissent rejoindre le continent en empruntant un bateau ou un avion.

La dengue, une maladie émergente

La dengue est une maladie infectieuse due à un arbovirus. Elle est transmise par la piqûre d'un moustique du genre Aedes, infecté par l'un des quatre virus à l'origine de cette affection : DEN-1, DEN-2, DEN-3 ou DEN-4. Les symptômes se manifestent entre 3 et 14 jours après l'infection, la dengue se traduisant le plus souvent par un syndrome grippal. Pourtant, il existe également des formes sévères de la maladie, hémorragiques et trop souvent mortelles.

Les moustiques du genre Aedes attrapent le virus de la dengue en piquant un Homme infecté. En allant sucer le sang d'une autre victime humaine, l'insecte dissémine le parasite. Ce virus est le plus meurtrier de ceux transmis par des moustiques. © Sanofi Pasteur, Flickr, cc by nc nd 2.0

Autrefois silencieuse, la dengue appartient désormais à la catégorie des maladies émergentes. Son incidence a spectaculairement progressé durant les dernières décennies. Et pour cause : avant 1970, seuls neuf pays en avaient observé des cas. La situation a changé. Elle sévit désormais dans plus de 100 États répartis en Afrique, en Amérique, en Méditerranée orientale, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique occidental.

Quelques cas surviennent de temps en temps sur le continent européen. En 2011 en France métropolitaine, 16 cas avaient été rapportés dans la région Paca et en Corse. En outre depuis 2006, la déclaration de cette maladie est obligatoire.

Concernant cet épisode portugais, l'OMS « ne recommande pas d'appliquer à l'île de Madère des restrictions aux voyages ni aux échanges commerciaux ». En revanche, elle « invite les autorités sanitaires dans les zones géographiques voisines et dans les autres États membres, à évaluer le risque d'implantation d'une population de moustiques du genre Aedes et d'introduction de la dengue sur leurs territoires ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi