Le tétra aveugle a peut-être une solution contre le diabète ! © Vladimir Wrangel, Fotolia

Santé

Contre le diabète, un poisson aveugle aurait une solution, selon une étude de Harvard

ActualitéClassé sous :diabète , poisson , glycémie

Astyanax mexicanus, aussi appelé tétra aveugle ou tétra mexicain, peut vivre en bonne santé malgré une résistance à l'insuline et des taux de sucre sanguins élevés. Des chercheurs aimeraient bien connaître le secret de ce poisson...

Les chercheurs de la Harvard Medical School s'intéressent à un curieux poissonAstyanax mexicanus, dont certaines formes aveugles vivent dans des grottes au Mexique. Dans une étude parue dans Nature, les chercheurs ont trouvé que le poisson était résistant à l'insuline. De nombreux poissons avaient une mutation touchant un récepteur de l'insuline ; chez l'Homme, une telle mutation rend diabétique car comme l'insuline se lie moins bien à son récepteur, elle est moins efficace, d'où un taux de glucose sanguin élevé.

Bizarrement, chez ce poisson, le dérèglement de la glycémie n'impacte pas sa santé. Le poisson a une glycémie élevée mais il ne souffre pas de complications comme on peut le voir chez l'Homme. Les caractéristiques physiologiques du poisson pourraient être une adaptation à ses conditions de vie. Astyanax mexicanus vit dans des milieux souterrains qui ne lui apportent parfois aucune nourriture pendant des mois. De longues périodes de jeûne forcé alternent avec des périodes plus fastes où il trouve des algues et des vers pour se nourrir.

Une mutation qui fait grossir et rend résistant à l’insuline

Dans leur étude, les chercheurs ont comparé les poissons cavernicoles aveugles à leurs proches cousins vivant en surface et qui ne sont pas résistants à l'insuline. Ils les ont élevés ensemble pour obtenir des centaines de poissons hybrides. Les hybrides étaient plus gros et avaient un taux de glucose sanguin plus élevé que les poissons non mutés. La prise de poids pourrait être un avantage pour la vie cavernicole, en raison des longues périodes où la nourriture manque. Les chercheurs ont aussi introduit la mutation du poisson cavernicole chez le poisson-zèbre et montré qu'elle le faisait grossir et favorisait la résistance à l'insuline.

L'idée des scientifiques est de trouver les mécanismes mis en place par l'animal pour que sa résistance à l'insuline ne soit pas nocive, ce qui permettrait d'identifier de nouvelles stratégies pour combattre les complications du diabète.

Cela vous intéressera aussi

Cinq poissons tropicaux hypnotisants se dévoilent dans ce top  Les poissons tropicaux sont connus pour leurs couleurs et leurs formes étonnantes. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils font la joie des aquariophiles. Futura a réuni pour vous cinq des plus beaux spécimens.