Les vaccins à ARNm contre la Covid-19 sont accessibles aux femmes enceintes. © pressmaster, Fotolia
Santé

Les femmes enceintes non vaccinées et infectées par la Covid-19 ont plus de risques de perdre leur bébé

ActualitéClassé sous :Coronavirus , grossesse , naissance

La vaccination est recommandée chez les femmes enceintes dès le début de la grossesse. Une étude écossaise montre que les vaccins préservent les femmes et leur bébé des complications, surtout si elles sont infectées à l'approche du terme.

---

Découvrez Covipod, le podcast dédié à l'actualité du coronavirus

Toutes les deux semaines, rejoignez Julie Kern, journaliste santé diplômée d'un master en infectiologie, pour un tour d'horizon des dernières actualités et des mesures adoptées pour contrer la pandémie.

---

Cela vous intéressera aussi

La couverture vaccinale contre la Covid-19 n'est pas équivalente dans toutes les couches de la population. Par exemple, les données manquent cruellement pour les femmes enceintes. Elles ont accès à la vaccination dès le premier trimestre de grossesse et celle-ci est recommandée dès le deuxième trimestre. Seuls les vaccins à ARNm peuvent être administrés aux femmes enceintes ; si les formules d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson n'ont pas démontré de problème de développement du fœtus lors des tests sur les animaux, les données cliniques sur les femmes enceintes sont trop maigres pour écarter totalement un risque.

En France, l'ANSM en collaboration avec les Hospices Civils de Lyon et les Hôpitaux de Toulouse pilote une étude sur les potentiels effets indésirables de la vaccination contre la Covid-19 chez les femmes enceintes et le bébé à naître. L'initiative « Covacpreg » recrute actuellement des femmes enceintes de plus de 18 ans et cela jusqu'en avril 2022. Les résultats de cette étude de pharmacovigilance ne seront disponibles que dans plusieurs mois.

Une étude écossaise, parue dans Nature Medicine, a suivi la couverture vaccinale contre la Covid-19 chez les femmes enceintes et la survenue des hospitalisations et des décès attribuables à la Covid-19 chez les parturientes et leur enfant. Le suivi a eu lieu entre décembre 2020 et octobre 2021, 10 mois durant lesquels 25.917 doses de vaccin anti-Covid (première dose, rappel ou troisième dose) ont été injectées à 18.457 femmes enceintes. La couverture vaccinale a progressé au fil du suivi mais reste bien en dessous de celle des femmes de 18 à 44 ans dans la population générale : 32,3 % des femmes qui ont accouché en octobre 2021 étaient vaccinées contre 77,4 % des femmes en général.

Accouchement prématuré et mortalité périnatale après le SARS-CoV-2 pendant la grossesse. Taux de naissances prématurées (<37 semaines de gestation) pour 100 naissances vivantes (a) et taux de mortalité périnatale prolongés (b) – mortinaissances (décès in utero ≥24 semaines de gestation) et décès néonatals dans les 28 jours suivant la naissance pour 1.000 naissances totales, dans différentes cohortes pendant la pandémie. © Sarah J. Stock et al. Nature Medicine

Les femmes enceintes non vaccinées plus à risque 

Les naissances prématurées (pour 100 naissances) et les morts périnatales étendues (mortalité néonatale et à la naissance, calculée pour 1.000 naissances) ont été analysées à la lumière du statut vaccinal des femmes et comparées au taux observé pour toutes les naissances sur la même période. Il apparaît que l'injection d'un vaccin anti-Covid durant la grossesse et 28 jours avant l'accouchement n'augmente pas le nombre de naissances prématurées et de morts périnatales étendues. Les taux observés chez ces femmes sont similaires, voire plus faible, à celui observé chez les femmes non infectées par le SARS-CoV-2. 

En revanche, les femmes enceintes sont plus à risque de vivre une naissance prématurée ou une mort périnatale étendue lorsqu'elles sont infectées par le coronavirus à n'importe quel stade de la grossesse, mais surtout quand l'infection intervient 28 jours avant l'accouchement. Le taux de naissance prématuré pour les femmes infectées 28 jours avant la naissance est de 16,6 pour 100 naissances ; 22,6 cas de morts périnatales étendues pour 1.000 naissances. Au total, 77,4 % des infections, 90,9 % des admissions à l'hôpital liées à la Covid-19, et 98 % des admissions en soin intensif concernent des femmes enceintes non vaccinées au moment du diagnostic de la Covid-19.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !