Les bactéries changeraient de forme pour se protéger des antibiotiques. © Fotolia

Santé

Antibiorésistance : les bactéries se transforment pour échapper aux antibiotiques

ActualitéClassé sous :biologie , médecine , bactéries

Un des mécanismes possibles dont les bactéries useraient pour se protéger de l'action des antibiotiques, est le changement de forme. C'est ce que semble mettre en évidence une récente étude concernant les infections urinaires récurrentes. Selon les chercheurs, le mécanisme pourrait être similaire pour les autres infections mais d'autres études sont nécessaires pour le mettre en évidence. 

Selon l'OMS (l'Organisation mondiale de la santé), la résistance aux antibiotiques constitue l'une des plus grandes menaces sanitaires de notre siècle. Il existe quelques pistes pour lutter contre cette résistance telles que la phagothérapie. Mais pour tenter d'éradiquer le phénomène, le mieux est encore de savoir comment il fonctionne. Depuis quelques années, les chercheurs pensent que les bactéries ont la capacité de changer de forme en ôtant leur paroi cellulaire afin de paraître invisibles aux yeux des antibiotiques. Une hypothèse qui vient d'être confirmée par l'université de Newcastle chez des patients atteints d'infections urinaires chroniques. Leur étude est publiée dans le journal Nature Communication.

Comment fonctionnent les antibiotiques ? 

Les antibiotiques sont une classe de molécules naturelles ou de synthèse qui ont la particularité de détruire ou d'empêcher la croissance des bactéries. Le site de reconnaissance de l'antibiotique est généralement la paroi cellulaire de la bactérie. C'est justement cette paroi que les bactéries parviendraient à camoufler le temps du passage des antibiotiques. Imaginez-vous dans un thriller à suspense. La police est à vos trousses et elle sait que vous avez une veste marron sur le dos. Il vous suffit de jeter votre veste marron et de voler la casquette d'un passant, pour brouiller les pistes et faire que les forces de l'ordre ne vous reconnaissent pas. C'est exactement ce que font ces bactéries avec les antibiotiques.

Des traitements combinés d'antibiotiques et de molécules ciblant le matériel génétique des bactéries devraient se développer suite à cette découverte. © Grycaj, Fotolia

Les bactéries se camouflent

Les chercheurs ont analysé le « comportement » des bactéries de patients âgés atteints d'infections urinaires chroniques. Ils ont alors remarqué que ces dernières avaient la capacité de se mettre en forme de « L », sans paroi cellulaire, au passage des antibiotiques. Mais là où c'est encore plus surprenant et où l'on remarque l'intelligence de ces micro-organismes, c'est qu'en moyenne, en cinq heures seulement après le passage des antibiotiques, les bactéries reprennent leur forme initiale et reforment leur paroi cellulaire. Les expérimentateurs imaginent alors qu'il pourrait être utile de développer des traitements combinés : un antibiotique pour forcer la bactérie à changer de forme et des médicaments qui cibleraient plutôt son matériel génétique. En effet, sous cette conformation, la bactérie semble affaiblie et plus facile à détruire. D'ailleurs, chez des patients dont le système immunitaire est efficient, la bactérie en forme de L est souvent aisément détruite. Affaire à suivre.

  • Selon l'OMS, la résistance aux antibiotiques constitue l'une des plus grandes menaces sanitaires de notre siècle. Il faut donc étudier ce phénomène afin de comprendre ce qui se passe pour pouvoir y faire face. 
  • Une récente étude vient d'observer que les bactéries peuvent changer de forme pour devenir indétectables (pour les antibiotiques et pour notre système immunitaire) et qu'elles reprennent leur forme initiale en moyenne cinq heures après le passage des antibiotiques.
  • Un mécanisme qui pousse les chercheurs à chercher des traitements qui attaquent l'ADN ou L'ARN.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La résistance des bactéries aux antibiotiques, une menace grandissante  Les antibiotiques possèdent la propriété de tuer ou de limiter la propagation des bactéries. Or, certaines ne réagissent plus aux traitements. Dans cet épisode, Patrice Courvalin explique les trois grands mécanismes du processus de résistance.