Les marathoniens ont dans leur microbiote une bactérie absente chez les sédentaires. © babaroga, Fotolia

Santé

Cette bactérie du microbiote est la clé des performances sportives des athlètes

ActualitéClassé sous :Sport , microbiote , microbiote intestinal

Une bactérie du genre Veillonella a été trouvée en abondance dans le microbiote de marathoniens, mais pas chez des personnes sédentaires. Cette bactérie qui métabolise l'acide lactique provenant des muscles améliorerait les capacités physiques.

L'exercice est important pour rester en bonne santé et prévenir des maladies. Mais beaucoup de personnes, en raison d'une mauvaise condition physique, ont des difficultés à faire suffisamment de sport. Comment les aider pour qu'ils bénéficient des atouts de l'exercice physique pour leur santé ?

Ici, des chercheurs du centre Joslin Diabetes ont étudié des coureurs du marathon de Boston de 2015. Des échantillons fécaux ont été récupérés sur une durée allant d'une semaine avant la course, jusqu'à une semaine après l'événement. Les scientifiques ont cherché les bactéries présentes dans le microbiote des coureurs et celui de personnes sédentaires. Les résultats paraissent dans la revue Nature Medicine.

Veillonella permet de courir plus longtemps

Les chercheurs se sont aperçus que la bactérie Veillonella était plus abondante après la course et que, de manière générale, elle était plus fréquente chez les marathoniens que les personnes sédentaires. Chez la souris, les chercheurs ont observé une augmentation des capacités de course quand on leur donnait la bactérie Veillonella atypica, isolée chez les marathoniens.

Veillonella métabolise l'acide lactique produit par les muscles lors de l'exercice et le convertit en propionate, un acide gras à chaîne courte. L'organisme peut ensuite utiliser ce propionate pour améliorer ses capacités physiques. L'acide lactique est l'unique source de carbone de la bactérie identifiée chez les marathoniens. Dans un communiqué, Aleksandar Kostic, un des auteurs de cette recherche, a suggéré des applications concrètes de cette découverte : « Ce que nous envisageons est un supplément probiotique que les gens peuvent prendre pour augmenter leur capacité à faire de l'exercice de manière significative et donc à se protéger contre les maladies chroniques, notamment le diabète. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : le microbiote intestinal, allié indispensable du système immunitaire  Le microbiote intestinal regroupe l’ensemble des microbes présents dans notre intestin. Il permet un bon fonctionnement ainsi qu’une certaine protection du côlon. Gerard Eberl, responsable de l’unité Micro-environnement & Immunité à l’Institut Pasteur, nous en dit plus au cours de cette interview.