Le Crossfit comprend 52 exercices variés mélangeant musculation, haltérophilie et des mouvements gymniques. © oneinchpunch, fotolia

Santé

Le Crossfit, nouveau sport miracle ? Ses avantages et inconvénients

Question/RéponseClassé sous :Sport , forme , exercice physique

Sur le marché de la forme et de la santé, le Crossfit a donné un coup de vieux aux traditionnelles salles de sport. Basée sur des efforts intenses, la pratique des exercices n'est pas sans danger. Découvrez ses avantages et ses limites.

Sur les réseaux sociaux, ils sont fiers de poster les images de leur métamorphose physique. Leur « avant-après », les culottes de cheval, les bouées en guise de ceinture abdominale et autres pectoraux flasques remplacés par une silhouette affinée et des muscles saillants. Le miracle aurait un nom : Crossfit.

Apparu dans les salles de sport françaises il y a à peine cinq ans, débarqué des États-Unis, principalement sous l'impulsion de la marque Reebok, le phénomène n'en finit plus de séduire avec désormais plus de 200.000 disciples. Une pratique nouvelle devenue même pour ses adeptes un véritable mode de vie avec ses propres codes. La classique salle de sport s'appelle désormais un « box » où rameurs, vélos d'appartement et autres outils de fitness sont à ranger au rang de la préhistoire, remplacés par des haltères, des poids, des barres de traction et autres outils de jouissance... (ou de tortures, selon affinités). La « séance d'entraînement » est aussi à ranger au rayon des souvenirs, rebaptisée « WOD » (workout of the day). Dictionnaire français-anglais recommandé avec les traditionnelles pompes désormais transformées en push-up ou encore les tractions en pull-up.

Parfois ludique, le Crossfit est une discipline qui demande beaucoup d’efforts physiques. © gpointstudio, fotolia

Le Crossfit : plus de 52 exercices pour brûler les calories

La palette des 52 exercices du concept est large. Mélange de musculation, d'haltérophilie et de mouvements gymniques, d'où son nom — Crossfit se traduit par « entraînement croisé » —, il présente dix axes de travail : endurance cardiovasculaire et musculaire, équilibre, agilité, précision, puissance, vitesse, flexibilité, coordination et force s'érigent en ligne de conduite. Un point commun entre tous : le travail à très haute intensité et des temps de récupération raccourcis. Dans ces conditions, le compteur des calories brûlées s'affole. Celui des blessures potentielles aussi avec des répétitions parfois précipitées où le geste peut être imprécis et donc dangereux pour les structures musculaires et articulaires.

L'ambiance des « box » avec des séances basées sur le collectif afin de favoriser l'émulation et le dépassement, peut aussi amener à des excès. Toujours plus vite, toujours plus lourd, toujours plus intense. Si l'effet à court terme sur le physique est vite visible et donc particulièrement motivant, le long terme peut vite laisser apparaître des dégâts.

L'explosion du phénomène Crossfit a laissé entrevoir une possibilité de faire vite de l'argent. La formation des enseignants, en théorie encadrée avec la nécessité d'un diplôme gage de connaissances en physiologie, nutrition et autres aspects essentiels à une pratique en toute sécurité, n'est pas forcément respectée par des structures davantage motivées par des gains importants et quasi immédiats.

Dans un univers du sport santé où les nouveaux concepts naissent aussi vites, les régimes dans celui de la diététique, le Crossfit a connu un essor hors-norme. À l'image des efforts qu'il exige. Reste à savoir si les excès qu'il génère ne causeront pas rapidement sa perte.

Cela vous intéressera aussi