La plus longue distance à pied sur Terre relie L’Agulhas en Afrique du Sud à Magadan en Russie. © RealLifeLore, YouTube
Planète

Quelle est la plus longue distance que l'on peut parcourir à pied sur Terre ?

Question/RéponseClassé sous :Voyage , voyage à pied , tour du monde

[EN VIDÉO] Les « platistes » ne voient pas la Terre ronde  La Terre est plate, les « platistes » en sont convaincus et ils ne manquent pas d’arguments pour le démontrer. 

23.068 km : voici la plus longue distance à pied que l'on peut effectuer sans devoir prendre un bateau. Un trajet qui vous prendra plus de trois ans et qui ne sera pas de tout repos.

La plus longue distance en ligne droite sur la Terre sans toucher l'océan mesure 1.241,1 km et part de Jinjiang, en Chine, pour finir à Sagres, au sud du Portugal. Une distance calculée par ordinateur en suivant la courbure de la Terre. Mais ce trajet en ligne droite est bien évidemment impossible à emprunter pour de vrai, car il traverse des obstacles infranchissables. Le YouTubeur Joseph Pisenti s'est donc demandé quelle distance il est réellement possible de parcourir à pied en suivant des chemins répertoriés par Google Maps, et en éliminant tous les solutions nécessitant un ferry pour traverser une rivière (proposées par défaut par Google).
 

La plus longue distance à pied sur Terre sans prendre de bateau couvre 23.068 km selon Google Maps. © RealLifeLore, YouTube

23.068 km de distance et 123.000 mètres de dénivelé

Le trajet trouvé par le moteur de recherche donne un itinéraire de 23.068 km, en partant de L'Agulhas, le village le plus méridional d'Afrique du Sud, pour arriver à Magadan, à l'extrême Est de la Russie. Une très, très longue distance qui nécessite 4.646 heures de marche (soit 194 jours) d'après Google Maps. De manière plus réaliste, le YouTubeur a estimé le voyage à 1.153 jours en prenant une moyenne de 20 km par jour à raison de 8 heures de marche quotidienne. Soit plus de trois ans sans jour de pause !

De +50 °C à -70 °C

Et le trajet ne sera pas de tout repos. Outre un dénivelé de 123.000 mètres, l'équivalent de 14 ascensions de l'Everest, vous devrez traverser des déserts où les températures dépassent les 50 °C, des forêts infestées de moustiques porteurs de paludisme et des pays en plein guerre civile, pour finir à moitié congelé dans les steppes de Sibérie où le thermomètre peut descendre sous les -70 °C. La dernière partie du trajet, qui relie Yakoutsk à Magadan, est d'ailleurs appelée la « Route des os », car on raconte que le bitume contient les os mixés des prisonniers du goulag qui l'ont construite sous Staline. Une route complètement délabrée aujourd'hui mais praticable à pied... si vous êtes toujours vivant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !