Poussières terrestres et poussières interstellaires ont-elles la même origine ? © Kichigin, Shutterstock

Planète

Poussières terrestres et poussières interstellaires : quelle différence ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , Matière , Allergies

Le terme « poussière » est utilisé pour désigner des particules présentes dans nos maisons mais aussi pour définir le milieu interstellaire. Alors, quel est le rapport ? Découvrez nos explications.

Les poussières terrestres se composent d'une multitude de petites particules présentant une taille inférieure à 500 micromètres. Ces éléments ont la particularité de pouvoir être emportés par des courants d'air, que ce soit le vent ou des perturbations liées à des déplacements d'objets ou de personnes. Leurs origines sont variées.

Origine de la poussière

Le vent peut par exemple éroder les sols et emporter les éléments arrachés. Ils rejoindront alors d'autres particules minérales en suspension dans l'air, notamment celles émises par des volcans. Le monde du vivant fournit également des composants à la poussière dont du pollen, des cellules mortes ou encore des acariens.

L'Homme n'est pas en reste. Ses activités libèrent en effet des quantités considérables de matière dans l'atmosphère, que ce soit lors de la combustion de divers matériaux ou par le biais de procédés industriels ou agricoles.

L'acarien domestiqueDermatophagoides pteronyssinus apprécie les débris organiques présents dans la poussière. Il est également un puissant allergène. ©Food and Drug Administration

Poussières terrestres et poussières interstellaires

Le milieu interstellaire contient également des poussières, mais elles ne sont pas de la même nature que celles rencontrées sur Terre. Elles correspondent à des assemblages de molécules sous la forme de grains mesurant moins d'un micromètre de diamètre. Ceux-ci se composent majoritairement de carbone, d'oxygène, de silicium et de fer. Ils sont par ailleurs généralement recouverts de glace.

La poussière interstellaire se formerait principalement dans le voisinage d'étoiles en fin de vie ou lors de l'explosion de supernovae. Cette matière peut arriver sur Terre. Des avions de la Nasa spécialement équipés en récoltent par exemple dans la haute atmosphère.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi