Les brosses à dents sont des produits à durée de vie limitée. Alors, lesquelles choisir pour éviter un trop grand impact sur l’environnement ? © 5second, Adobe Stock
Planète

Brosse à dents électrique, en plastique ou bambou : quel impact sur l’environnement ?

Question/RéponseClassé sous :développement durable , impact environnemental des brosses à dents , brosse à dents
 

Quelle brosse à dents choisir ? Tous ceux qui se soucient de la protection de notre environnement se sont posé la question. La tendance est aujourd'hui aux brosses à dents en bambou et plus généralement aux brosses à dents biodégradables. Mais à y regarder de plus près, les choses ne semblent pas aussi simples.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le plastique du futur sera biodégradable, robuste et intelligent  Comment produire du plastique tout en s’affranchissant de la dépendance au pétrole ? En Espagne, des chercheurs travaillent au développement d’emballages à partir de matières végétales. Ces « bioplastiques », plus respectueux de l’environnement, sont présentés par la chaîne Euronews dans ce nouvel épisode de Futuris. 

La brosse à dents. C'est l'outil d'hygiène dentaire le plus basique. Un petit objet qui est loin d'être éternel. Les dentistes recommandent d'en changer tous les trois mois. Parce qu'au-delà, les poils peuvent s'abimer et perdre de leur efficacité. Mais aussi parce qu'à force de s'en servir, des bactéries s'accumulent dans les poils. Ainsi après avoir été malade, il est également recommandé de changer sa brosse à dents.

Résultat, chaque année, il se vend, en France, quelque 300 millions de brosses à dents. Et cela pourrait augmenter si les recommandations des dentistes étaient mieux suivies. Quoi qu'il en soit, toutes ces brosses à dents, cela représente quelque 1.200 tonnes de déchets par an. De quoi se poser la question de l'impact environnemental de cet outil d'hygiène pourtant indispensable.

Des chercheurs de l’University College London (Royaume-Uni) ont été les premiers à analyser les cycles de vie de quelques-unes d'entre elles : la brosse à dents électrique, la brosse en plastique standard, la brosse à dents en plastique avec tête remplaçable et la brosse en bambou. Le cycle de vie tout entier, car l'impact des brosses à dents ne se limite pas à la production de déchets.

Lorsqu’il est question de brosse à dents, il ne faut pas seulement s’intéresser au matériau qui la compose, mais aussi aux peintures et autres traitements qui peuvent la recouvrir. Et à ses poils dont la fabrication requiert parfois le recours à des produits chimiques néfastes pour l’environnement. Même si la brosse en elle-même est faite de matériaux biodégradables. © Jevanto Productions, Adobe Stock

La brosse à dents en bambou, peut-être pas la meilleure

Premier résultat : l'espérance de vie corrigée de l'incapacité -- qui permet d'évaluer le coût des maladies en mesurant l'espérance de vie en bonne santé -- est cinq fois meilleure pour une brosse à dents en plastique que pour une brosse à dents électrique -- les chercheurs lui attribuent dix heures d'incapacité, notamment du côté des fabricants.

Globalement, les brosses à dents en bambou et les brosses à dents manuelles en plastique à tête remplaçable ont un impact environnemental moindre que les brosses à dents électriques ou les brosses à dents en plastique classiques. Et surprise, celle qui semble être la meilleure de ce point de vue, ce n'est pas la brosse à dents en bambou, mais une hypothétique brosse à dents en plastique recyclée dans un processus continu.

Car la culture de bambous pour la production de brosses à dents empêche de mieux utiliser les terres, en aidant par exemple la biodiversité ou en replantant des forêts qui viendront compenser une part de nos émissions de carbone. Une brosse à dents en plastique intégrée dans une chaîne de recyclage -- à l'image de ce qui se fait pour les piles -- est moins consommatrice de ressources. Et c'est encore mieux si ce plastique peut naturellement se décomposer en produits inoffensifs -- au cas où la brosse à dents échapperait au recyclage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !