Le Carnaval de Venise commence 10 jours avant le mercredi des Cendres et continue jusque Mardi gras. © samott, fotolia

Planète

Carnaval de Venise : histoire et signification des masques vénitiens

Question/RéponseClassé sous :Culture , masques du carnaval de Venise , Mardi gras
 

Le Carnaval de Venise est l'un des carnavals les plus prestigieux et les plus anciens d'Europe. Riches costumes vénitiens et masques du Carnaval de Venise envahissent encore aujourd'hui la ville de Venise pour célébrer Mardi gras. Pourquoi les Vénitiens se masquent ce jour-là ?

Les origines du Carnaval de Venise remontent au Xe siècle. Dès cette époque, la veille du carême, synonyme d'un certain nombre de privations à venir, devait être célébrée comme un jour de fête. Toute différence sociale pouvait alors être abolie derrière des masques et des costumes vénitiens, le peuple se mélangeant à la noblesse. Chacun devenait alors un personnage et la tradition a perduré.

Même si le Carnaval est aujourd'hui plus international qu'italien, la fabrication des masques du Carnaval de Venise est toujours une activité vénitienne que certaines maisons continuent à assurer artisanalement, sur commande. Les masques des personnages de la commedia dell'arte ont évolué, mais certaines de leurs caractéristiques perdurent, comme le long nez blanc pour le Capitan.

Le célèbre masque du Capitan. © crisfotolux, fotolia

Les masques vénitiens récompensés

À l'origine, les costumes du Carnaval de Venise sont inspirés de la commedia dell'arte, un genre de théâtre d'origine italienne où tous les personnages sont masqués. Le Capitan, Pantalon ou encore Arlequin sont des personnages récurrents de ces pièces qui font le bonheur du peuple. Les personnages secondaires, comme les bouffons et les amoureuses, sont autant de sources d'inspiration pour les Vénitiens qui adoptent et détournent aujourd'hui les costumes et les masques du Carnaval de Venise traditionnels.

Le masque le plus ancien est l'arlequin. D'origine médiévale, ce masque noir s'accompagne d'un costume à losanges colorés. Au XIVe siècle, le port du masque est interdit la nuit et dans toutes les fêtes religieuses. Désormais, un jury international récompense le plus beau masque. 

Cela vous intéressera aussi