Planète

Les feuilles autonettoyantes du lotus

Diaporama - Biomimétisme : quand la nature inspire les innovations
PhotoClassé sous :Nature , biomimétisme , monde animal
Les feuilles autonettoyantes du lotus
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le lotus (Nelumbo spp) est une plante aquatique. Pourtant l'eau, ce n'est pas vraiment son truc, surtout sur ses feuilles. En effet, ces dernières sont superhydrophobes, c'est-à-dire que leur surface repousse l'eau, elle glisse littéralement sur les feuilles. Les propriétés superhydrophobes des feuilles de lotus sont dues à une rugosité nanométrique, des petites pointes de l'ordre du nanomètre. Lorsqu'une goutte d'eau tombe sur les petites pointes, elle n'y adhère pas et emporte avec elle les impuretés présentes sur la plante.

Cette propriété physique intéresse bon nombre de domaines et cela depuis sa découverte dans les années 70. Des tissus déperlants, des parois de douche autonettoyantes ou encore des revêtements utilisés en aéronautique sont basés sur la rugosité nanométrique.

© William Thielicke, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0 International, 3.0 Unported, 2.5 Generic, 2.0 Generic and 1.0 Generic license