Les îles Australes constituent sans doute l’archipel le moins connu de Polynésie : le terme « austral » pourrait faire croire à un climat froid mais en fait il y fait juste un peu plus frais qu’à Tahiti, ce qui peut être bienvenu durant l’été... austral. Très peu fréquenté par les touristes, l’archipel n’offre que quelques pensions sympathiques dans de beaux jardins fleuris. D’ouest en est, les Australes sont :
  • Rimatara, peu élevée, presque entièrement dépourvue de lagon, mais bordée de quelques belles plages. Cette île possède une grande richesse de traditions dont le tressage du pandanus.

  • Rurutu est plus spectaculaire, montagneuse et percée de nombreuses cavernes. Elle est également dépourvue de lagon.

  • Plus à l’est encore, il y a Tubuai, le centre vital de l’archipel (on y trouve même une banque !), entourée d’un lagon superbe mais peu navigable.

  • Raivavae, la plus belle des quatre îles visitées, et la plus préservée, est souvent comparée en beauté à Bora-Bora : son lagon est vaste et paré de couleurs chatoyantes, ses montagnes offrent de belles possibilités de randonnées et les traditions sont très respectées dans les trois villages que compte l’île, en particulier les extraordinaires messes chantées. Raivavae est une de mes îles préférées dans le Pacifique.

  • Rapa est la seule île de l’archipel que je n’ai pas encore visitée : aucun avion ne s’y pose et mettre le cap sur cette île éloigne un peu des régions tropicales, où la navigation est généralement sûre. Appelée localement Rapa-iti (« petite Rapa »), l’île est, dit-on, presque aussi envoûtante que Rapa Nui, nom polynésien de l’île de Pâques, cette possession chilienne située beaucoup plus à l’est.
Le bateau d'Antoine devant l'île de Raivavae
Plage du motu Haamu sur l’île de Raivavae
Un cocotier au bord du lagon de l’île de Raivavae
Banc de sable sur le motu Piscine, près de Raivavae
L’île de Raivavae vue entre deux cocotiers
Le temple d’Anatonu, au nord de Raivavae
Chapeaux ronds dans un temple protestant de Raivavae
Les cérémonies du Mai à Raivavae
Les chapeaux colorés de Raivavae
Joli sourire sur l’île de Raivavae, dans l'archipel des Australes
Feuilles de taro sur l'île de Raivavae
Petite pension au milieu des fleurs de Raivavae
Le Tiki de la princesse à Raivavae
Antoine fraternise avec le Tiki de la princesse
Le Banana Split au mouillage dans le lagon de Raivavae
Accueil fleuri à l’aéroport de l'île de Tubuai
Le Banana Split au mouillage dans la baie du Gouverneur, à Tubuai
Plage de sable fin à Rimatara, dans l'archipel des Australes
Sable blanc et cocotiers à Rimatara
Plage paradisiaque sur l’île de Rimatara
Tombe de Tamaeva II, ancien roi de Rimatara
Fleurs de frangipanier à Rimatara
Le fruit de l’arbre à pain, ou uru, à Rimatara
Culture de pandanus à Rimatara
Séchage des feuilles de fara à Rimatara
Antoine devant des feuilles de pandanus en train de sécher
Plants de café à Rimatara
Feuilles de taro à Rimatara
Les bananes « Fei » , délicieuses une fois cuites
Les nonis, des fruits utilisés en médecine
Antoine pose avec des nonis à Rimatara
Paquets prêts pour le four tahitien
Paquets posés sur les braises d’un four tahitien
Grotte Mitterrand sur l’île de Rurutu
Plage sur l’île de Rurutu, dans l’archipel des Australes
L'île de Rurutu, une histoire originale
Baie d’Avera sur l’île de Rurutu
Tressage d’un chapeau à Rurutu
Les agrumes combavas sur l’île polynésienne de Rurutu
Culture du taro sur l'île de Rurutu