Planète

Le beffroi de Bruges, « bâtiment parade » de la ville

Dossier - Voyage en Belgique, le charme du plat pays
DossierClassé sous :Voyage , voyages , géographie

-

De la Grand-Place de Bruxelles au beffroi de Bruges, la Belgique est un territoire chargé d'histoire au patrimoine culturel impressionnant. Partez pour un voyage en Belgique, à la découverte des plus belles villes du plat pays.

  
DossiersVoyage en Belgique, le charme du plat pays
 

Construit au XIIIe siècle, le beffroi de Bruges, monument classé par l'Unesco, a été édifié pour les magistrats de l'époque. Après sa restauration récente, le visiteur pourra notamment admirer son impressionnant carillon aux 47 cloches.

Le Beffroi de Bruges, hauteur 83 m légèrement incliné vers la gauche (d'1,19 m) depuis plus de quatre siècles. © Steve & Jem Copley - CC BY-SA 2.0

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1999, le beffroi de Bruges est un ensemble architectural remarquable. Situé sur la Grand-Place de la ville, sa première construction date de 1240. Une bâtisse faite de bois qui n'a pas résisté à l'incendie survenu en 1280. Un nouveau beffroi est alors érigé, cette fois en pierre, et des halles sont accolées au bâtiment, en dessous de la tour.

L’impressionnant beffroi de Bruges, avec ses 83 mètres de hauteur, domine la Grand-Place depuis 800 ans. © Larry et Linda Ellis, CC by-nc 2.0

Comme tous les beffrois, celui de Bruges avait été conçu afin de tenir lieu de salle de réunion pour les magistrats, d'où ils annonçaient les lois et les édits à la population rassemblée par le son de la cloche. Ces décrets des halles eurent cours jusqu'au XVIIIe siècle.

Un carillon de 47 cloches !

Ce « bâtiment de parade de Bruges », comme sont communément appelés les beffrois et leurs halles attenantes, comporte plusieurs étages. Si au rez-de-chaussée se tient le marché couvert, au premier étage se trouve la salle de trésorerie, dans laquelle au Moyen Âge les chartes étaient entreposées. Un étage plus haut, le visiteur pourra découvrir la salle des festivités, puis celle des machines faisant fonctionner l'horloge avant d'avoir accès à une plate-forme surplombant l'ensemble et offrant un panorama exceptionnel sur la ville et ses environs.

Pour atteindre cette impressionnante vue panoramique, il faudra gravir les 366 marches menant au sommet de la tour, récemment restaurée (1965-1972) et se situant à 83 mètres de hauteur. À noter que telle la tour de Pise, celle du beffroi de Bruges penche de plus d'un mètre.

Le visiteur ne pourra repartir sans avoir grimpé jusqu'à l'impressionnant mécanisme d'horloge, qui comprend un carillon de 47 cloches d'un poids total de 27 tonnes !