Pour un projet de reconstitution, le dessinateur a parfois la chance d'observer des fouilles archéologiques. Il nous explique leur importance. 

Représentation des dinosaures du Jurassic. © Volkan Taskiran, CC by-sa 4.0
Représentation des dinosaures du Jurassic. © Volkan Taskiran, CC by-sa 4.0

Les fouilles archéologiques : une mine d'or

C'est une chance de participer à des fouilles, venir sur les lieux, s'en imprégner, voir et découvrir des organismes fossiles, parfois modestement (quelques vertèbres ou une côte...), et d'autres fois ce sont des animaux de grande taille qui demandent beaucoup de temps et de moyens pour être extraits dans de bonnes conditions, c'est-à-dire sans casse. 

Le dégagement est une façon très ludique d'apprendre l'anatomieanatomie des dinosaures. La présence de paléontologues est une aubaine pour s'informer sur les caractéristiques de ces animaux, des données précieuses qui serviront plus tard pour les reconstituer.

Un bel exemple de site archéologique. On distingue très bien les os en place. © Michel Fontaine
Un bel exemple de site archéologique. On distingue très bien les os en place. © Michel Fontaine

Le travail en musées et veille documentaire

Mais fouiller est un luxe que l'emploi du temps ne permet pas souvent, c'est pourquoi pratiquement tout mon travail commence sur des documents ou par des visites aux musées, mais là aussi ce n'est pas systématique, beaucoup de peintures font l'objet de commandes passées au dernier moment et le temps de réflexion se limite à sa propre expérience, c'est pourquoi il est essentiel de bien s'informer avant de commencer une reconstitution.