Planète

Le climat des îles

Dossier - Un voyage à St Pierre et Miquelon
DossierClassé sous :géographie , saint pierre et miquelon , ile

-

L'archipel de Saint-Pierre et Miquelon est situé dans l'Atlantique Nord, dans le golfe du Saint-Laurent. Nous vous proposons une visite de cet archipel unique, bout de France de l'Atlantique Nord, au travers de nombreuses images.

  
DossiersUn voyage à St Pierre et Miquelon
 

On peut parler de deux saisons marquées sur l'archipel :

La saison d'hiverdébute vers les mois d'octobre/novembre selon les années. La première neige tombe en décembre et peut durer jusqu'en mai. Le ciel change facilement de couleur. Dans une même journée, on peut voir défiler les quatre saisons ! Il est possible de pratiquer la marche en raquette à neige sur l'archipel, et le ski de fond sur Miquelon.

Le Cap à l'Aigle, sur l'île de St Pierre. L'île étant entourée de falaises et de côtes peu accessibles, seule une petite partie de St Pierre est habitée. © C. Marciniak

La température la plus fréquente en hiver se situe entre - 1° et - 6°, avec des pointes vers - 8°, -9°. Dans les jours les plus froids, l'effet de vent induit des chutes de température corporelle très importantes (jusqu'à - 30°).

L'hiver réserve de très belles journées ensoleillées, froides, mais parfois un vent violent souffle avec des bourrasques de neige que les natifs appellent du "poudrin".

Sur la côte ouest de Langlade © C. Marciniak

Vers le mois de juin, le climat se réchauffe un peu et le mois de juillet n'est guère plaisant à cause des nombreuses journées de brume. Au mois d'août commence la belle saison qui peut se prolonger en été indien jusqu'en octobre. La température estivale est assez douce, entre 14° et 16° avec des pointes un peu au dessus de 20°.

Les côtes déchirées du Cap de Miquelon ; cette île située au Nord de l'archipel, beaucoup plus grande que l'île de St Pierre, est pourtant beaucoup moins peuplée (Miquelon compte environ 700 habitants). © C. Marciniak

Il faut prévoir des vêtements chauds et adaptés au vent, car le vent souffle avec plus ou moins de vivacité en toute saison.

La Belle rivière de Langlade, qui porte bien son nom. © C. Marciniak

Il faut noter que la sensation de froid est différente de celle de la métropole à cause du vent qui souffle pratiquement en permanence et assèche l'air.