La réserve est gérée par la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Depuis novembre 1987, un troupeau de vachesvaches et de chevaux de race rustique Highland, est chargé de "tondre", favorisant ainsi la nidification d'une avifauneavifaune fragile et le développement d'espècesespèces végétales patrimoniales telles que Cripsis aculeata, une petite graminéegraminée de plus en plus rare.

Le niveau de l'eau de la réserve est optimisé pour favoriser les stationnements d'oiseaux. Photo : R.N. du marais d'Yves

Le niveau de l'eau de la réserve est optimisé pour favoriser les stationnements d'oiseaux. Photo : R.N. du marais d'Yves

Ces prairies accueillent pour leur reproduction la Cigogne blancheCigogne blanche (Ciconia ciconia), la Bergeronnette printanière (Motacilla flava) et le Tarier pâtreTarier pâtre (Saxicola torquata). La gestion de l'eau fait appel à une pompe photovoltaïque. Ainsi, en hiverhiver, les niveaux d'eau sur la lagune seront maintenus volontairement importants pour favoriser l'accueil des Oies cendréesOies cendrées (Anser anser) et autres nombreux canards.

Dès la fin du printemps, l'envoi d'eau sur la lagune essaie de limiter un assèchement total alors défavorable aux limicoleslimicoles.