Le littoral martiniquais se compose de quatre entités physiquesphysiques différentes : les ansesanses sablonneuses, les anses vaseuses, les embouchures des rivières et les falaises. Ces quatre entités résultent des mêmes influences : terrestres, marines et sous-marines.

Dans un premier temps, ce sont les caractéristiques géologiques, bathymétriques et hydrodynamiques qui s'associent pour éroder la côte. Ensuite interviennent des facteurs anthropiques qui ne font qu'exacerber les précédentes influences. Les modalités d'engraissement des culs-de-sac sont plus simples car elles résultent de l'érodibilité des bassins-versants auquel se surimpose l'influence fixatrice des plantes halophileshalophiles et plus généralement le confinement géographique.

Rives de Martinique

Rives de Martinique

Malgré les perturbations engendrées par ces dynamiques, aucune politique régionale de protection côtière n'a été mise en place. Nous proposons d'y remédier en modélisant le littoral, en estimant le coût des dommages côtiers et en ayant recours à des études environnementales avant tout aménagement.