Planète

Introduction

Dossier - Martinique : le littoral martiniquais
DossierClassé sous :géographie , martinique , littoral

-

L'évolution du littoral martiniquais est préoccupante car de 1955 à 1994 plus de 90 km de côte ont reculé d'une vingtaine de mètres en moyenne.

  
DossiersMartinique : le littoral martiniquais
 

Cette présentation n'a nullement pour objectif de donner des réponses, mais de faire un inventaire précis de l'état du milieu et de servir d'introduction aux futurs travaux de la maison de la mer.

Située par 14°40' nord et 61° ouest, la Martinique est une île volcanique qui se localise au centre de l'arc des Petites Antilles. Circonscrite au nord par la Dominique et au sud par Sainte-Lucie, cette île couvre une superficie totale de 1 075 km2 et dispose d'un linéaire côtier de 350 km. En dépit de cette apparente homogénéité, la frange côtière est constituée de trois milieux distincts : des anses sablonneuses, des anses vaseuses et des falaises.

Carte Martinique

Ces formations, à l'origine de la diversité écosystémique du littoral, sont circonscrites en mer par des platures coralliennes qu'il est possible de scinder en trois types : des récifs frangeants, des récifs barrières et des formations non bio-constructrices. Si ces milieux méritent d'être présentés, il convient au préalable de s'accorder sur une définition du littoral.

Pour les géomorphologues, il s'agit de l'espace compris entre les plus hautes et les plus basses mers ; pour les botanistes, c'est la zone située entre 0 et 200 m d'altitude ; enfin, pour les juristes, il s'agit du champ d'application d'un régime juridique et non les limites d'une juridiction spatiale. S'il s'avère difficile de s'accorder sur une définition précise - cette dernière variant en fonction des spécialités - le littoral est en réalité une zone d'interface dont l'étude nécessite la prise en compte des composantes terrestre et marine.

Si au début du XXe siècle le littoral était encore un no man's land, aujourd'hui il est au cœur de toutes les convoitises. En France métropolitaine, l'urbanisation littorale a été si prononcée ces quarante dernières années, que le Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres a été contraint d'interdire les constructions sur un linéaire côtier de plus de 300 km.

En Martinique, la situation est tout aussi préoccupante car le territoire est exigu  En Martinique, le Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres a déjà acquis 1135 ha.

En effet, comment protéger la côte, quand on sait qu'elle accueille l'essentiel des activités touristiques et économiques de l'île ? Pour répondre à cette question, il convient au préalable de présenter les caractéristiques physiques du milieu et les activités qui le perturbent.