Planète

Le gazon amortit le bruit

Dossier - Votre pelouse peut protéger l'environnement
DossierClassé sous :développement durable , botanique , pelouse

-

Les pelouses couvrent plus de 1 160 000 ha en France, dont 650 000 ha dans les jardins des particuliers, ce qui est considérable. Les graminées à gazon qui les constituent peuvent donc jouer un rôle non négligeable en matière de protection de l’environnement.

  
DossiersVotre pelouse peut protéger l'environnement
 

Quand un bruit rencontre une surface, selon les propriétés de cette dernière, il a le potentiel de rebondir dessus. La diffusion du bruit se produit quand le bruit rencontre alors une surface inégale ou une courbe convexe. Le bruit rebondit sur cette surface, mais au lieu de produire une réflexion simple, le bruit se diffuse dans de nombreuses directions. Les sources de pollution par le bruit les plus communes sont ainsi causées par réflexion et  diffusion sur les sols et les bâtiments.

© Dessin GNIS - Tous droits réservés

Quand le bruit entre en contact avec les gazons, une certaine énergie du son peut être perdue. Ceci se produit par l'absorption du bruit. Quand les particules d'air que porte le bruit percutent une surface poreuse (herbe, neige fraîche, etc.), le frottement qui se produit provoque une réduction d'énergie du son. Dans la pollution de l'environnement par le bruit, les surfaces comme les couvertures en herbe ou les pelouses absorbent le bruit.

Plus nous nous éloignons d'une source sonore, plus le bruit diminue. Ainsi le bruit perçu diminue de 6 décibels à chaque fois que la distance nous séparant de la source du bruit double. De même, sur route, le bruit augmente de 3 décibels quand le trafic passe de 1 000 à  2 000 voitures à l'heure (de 65 à 68 décibels). L'atténuation du bruit ambiant par la présence de pelouse peut atteindre 5 décibels. Le rôle d'atténuation des pelouses est  donc particulièrement important à proximité des sources de bruits.