La Champagne Pouilleuse, aussi connue sous le nom de Champagne Crayeuse, doit son nom à sa pauvreté passée. En effet, son sol calcairecalcaire y empêchait les cultures et seuls les moutons y étaient élevés.

Vaches paissant tranquillement près d'éoliennes. © Photorasee, Shutterstock

Vaches paissant tranquillement près d'éoliennes. © Photorasee, Shutterstock

Depuis la généralisation de la culture sous engrais, la Champagne Pouilleuse est devenue une riche région agricole malgré ses terresterres blanches, l'égale de la Brie et de la Beauce.

De nombreuses céréalescéréales y sont cultivées, mais la betterave sucrière y est prédominante. L'industrie de la craiecraie y est encore très présente. C'est cette craie, qui en plus de rendre les sols très perméables, donne à la région cette allure caractéristique, si loin de champs de terre noire et riche que l'on trouve pourtant à peu de distance.

Le sol de la Champagne crayeuse date de l'ère secondaireère secondaire (crétacécrétacé) et s'étant, au nord, de la Thiérache (en région administrative Picardie) au pays d'Othe au sud (département AubeAube). Quatre rivières principales la sillonnent : l'Aisne, l'Aube, la Seine et la Marne, ces deux dernières mélangeant leurs eaux aux portesportes de Paris.

Le rotor d'une éolienne vu du pied

Le rotor d'une éolienne vu du pied

La Marne est le département centrale de la région Champagne-Ardenne, celui qui héberge les deux fermes éolienneséoliennes objets de ce dossier. D'une surface de plus de 8 100 km², la Marne compte 565 000 habitants. Sa préfecture est Châlons-en-Champagne (anciennement Châlons-sur-Marne), qui est aussi la capitale de région.