L'eau potable est une ressource précieuse et même inaccessible pour des millions de personnes dans le monde. Il existe aujourd'hui des technologies qui permettraient d'obtenir des litres d'eau potable même en plein désert. Par exemple en pompant l'humidité de l'air en utilisant l'énergie du vent.
Cela vous intéressera aussi

Selon les températures ambiantes locales, l'air peut contenir une certaine quantité d'eau. Par exemple, une atmosphèreatmosphère à 20°C et avec 50% d'humidité relative contient approximativement 7 grammes d'eau par kilogrammekilogramme (1m3 d'air pèse approximativement 1,3 kg) tandis qu'une atmosphère à 30°C et 50% d'humidité relative en contient presque 14 grammes/kg. C'est en partant de ce principe qu'il y a près d'un an, l'entreprise Dutch Rainmaker (Pays-Bas), a créé une éolienneéolienne capable de produire de l'eau potable à partir de l'air.


L'éolienne Dutch Rainmaker fonctionnement. © Dutch Rainmaker, 2009

La turbine de l'éolienne dirige l'air vers un échangeur thermique où il est rafraîchi. Il y a alors condensationcondensation, des gouttelettes d'eau se forment, coulent le long des parois, sont filtrées puis, enfin, amenées dans un réservoir.

Baisser la température de l'air exige une énergieénergie assez faible, qui est fournie par l'éolienne. On a donc ainsi un moyen simple de récupération d'eau grâce à une source d'énergie renouvelableénergie renouvelable, capable de produire de l'eau potable ou d'alimenter un système d'irrigationirrigation.

Une éolienne de ce type a déjà été construite à Wetsalt (Harlingen) afin de vérifier la quantité d'eau produite. Le prototype produit environ 500 litres d'eau par jour mais une installation plus importante est déjà à l'étude et pourra produire quotidiennement de 7.000 à 8.000 litres d'eau.

Produire de l'eau avec du vent, c'est possible

Selon le journal LaProvence.com, la société Eole Water basée à Aix-en-Provence proposerait également ce type de produit. Cependant, cette nouvelle éolienne ne pourrait produire qu'entre 70 et 200 litres d'eau par jour. « La prochaine version prévue en 2010 pourra produire 1.000 litres quotidiens. Plus l'éolienne est haute, plus elle produit. Avec un mat de 50 mètres, on pourrait collecter 25.000 litres par jour. »

Il faut tout de même noter qu'un petit modèle de cette éolienne pourrait fournir de l'eau sans ventvent. Comment ? Grâce au couplage avec des panneaux photovoltaïques.

Dans les régions arides du globe, de telles installations pourraient constituer une solution au manque d'eau. Cependant, ce système n'est adapté ni aux milieux où l'air est trop aride, comme le Sahara, ni à ceux insuffisamment venteux. De plus, si cette idée peut s'avérer déterminante pour améliorer le quotidien de millions de personnes, il faut cependant rappeler que l'humidité de l'airhumidité de l'air joue un rôle important dans le développement de la flore, notamment dans les régions particulièrement arides. Assécher l'air pourrait s'avérer destructeur pour la flore (et donc la faunefaune) aux alentours de l'éolienne.