Tableau de Charles Fichot de l’ancien marché aux herbes à Troyes, en Champagne. © DP

Sciences

Moyen Âge : pourquoi les foires de Champagne étaient-elles importantes ?

Question/RéponseClassé sous :Moyen Âge , foires de Champagne , carrefour commercial
 

À partir du XIIe siècle, l'Europe connaît une période de prospérité et de renouveau commercial. Parmi les foires qui se développent, les foires de Champagne joueront un rôle particulier.

Au Moyen Âge, les principales foires de Champagne ont lieu à Troyes, Provin, Bar-sur-Aube et Lagny. Loin de se faire ombrage, elles se soutiennent entre elles grâce à un calendrier équilibré. C'est ainsi qu'aux « foires chaudes » de l'été succèdent les « foires froides » de l'hiver ; qu'après la foire de septembre/octobre à Provins, les marchands français, italiens ou flamands peuvent aller à Troyes préparer la Foire de Saint-Rémi pour Noël, etc. Les affaires sont quasi permanentes.

Enluminure représentant une scène de foire au Moyen Âge. © BNF

La Champagne, un carrefour commercial sécurisé

Cette réussite n'a été possible que grâce à l'investissement des contes de Champagne, qui assurent aussi bien la sécurité des marchands possesseurs de « conduites de foire » que de leurs marchandises et de la validité des transactions. Ils s'entourent pour cela de gardes foires, puis de notaires et de procureurs. On peut payer par lettre de change ou crédit ; un défaut de paiement entraîne l'interdiction de foire. Philippe Auguste (1165-1223) lui-même délivrera des sauf-conduits royaux à certains hommes d'affaires. Toute personne s'en prenant au porteur ou à ses biens pouvait par conséquent être accusée de lèse-majesté. À certaines conditions, les biens étaient « assurés » et pouvaient faire l'objet d'un dédommagement en cas de sinistre.

À noter

Les foires de Champagne déclinent après 1300 à cause de la concurrence de Paris, de nouvelles routes commerciales, d'une baisse de la démographie et d'une hausse des conflits armés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi