Planète

Glaciers et langues glaciaires - Glacier du Rhône

Dossier - L'évolution inquiétante des glaciers alpins
DossierClassé sous :climatologie , Suisse , fribourg

-

Ce dossier réalisé par les Instituts de Géographie des Universités de Fribourg et de Zurich vous informera de l'évolution et des changements intervenus ces dernières décennies dans l'environnement glaciaire alpin.

  
DossiersL'évolution inquiétante des glaciers alpins
 

Le glacier du Rhône mesurait plus de 10 km de longueur au maximum du Petit Age Glaciaire. Depuis 1850, il a perdu environ 2.3 km, dont la moitié déjà avant le début des mesures en 1880. (Accès : Col de la Furka (VS))

Vue sur le glacier du Rhône depuis le Belvedère. © Jamcib Domaine public
Le glacier du Rhône vers 1925. Photo : W. Mittelholzer (1929). Les Ailes et les Alpes - Tous droits de reproduction interdit

Depuis qu'il est observé (en 1880), le glacier du Rhône n'a pas cessé de reculer, à l'exception de quelques soubressauts (notamment une petite phase d'avancée entre 1915 et 1921). Une phase de retrait rapide s'est produite entre 1942 et 1951 (-359 m en 9 ans). Par la suite, le glacier a continué son recul, mais de manière beaucoup plus lente (-255 m en 50 ans). Aujourd'hui, le glacier du Rhône mesure encore plus de 9 km de longueur.

Données : Martin Hoelzle, Commission Glaciologique, Académie Suisse des Sciences Naturelles- Tous droits de reproduction interdit

Le glacier est pratiquement au maximum de son avancée du Petit Age Glaciaire. Il atteint presque une bâtisse située à l'emplacement actuel de Gletsch. Peu après 1850, le recul débute...

Vers 1850 Photo : F. Von Martens, transmise par le Prof. J.-P. Portmann - Tous droits de reproduction interdit

En vingt ans, le glacier a fortement régressé. Les flèches rouges marquent la position du glacier en 1850.

Vers 1870 - Photo : Photodienst Schweizerischer Bund für Naturschutz - Tous droits de reproduction interdit

Le front du glacier du Rhône n'atteint maintenant plus que l'extrémité de la plaine de Gletsch, une position qu'il gardera à quelques fluctuations près jusque vers 1940. Le recul du glacier de 1850 à 1900 a largement dépassé 1 km.

Vers 1895-1900. Photo : Ed. Photo. Gabler - Tous droits de reproduction interdit

Le front du glacier a quitté momentanément la plaine de Gletsch. Il la retrouvera une dizaine d'années plus tard. Les flèches rouges marquent toujours l'extension du glacier 60 ans plus tôt, en 1850.

Vers 1910 Photo : Ed. Perrochet - Tous droits de reproduction interdit

Le glacier a réavancé quelque peu, pour atteindre à nouveau la plaine de Gletsch. Dès la fin des années 1920, le recul reprend. Il sera particulièrement intense entre 1942 et 1951, période durant laquelle le glacier perd plus de 350 de longueur. Le recul se poursuit inlassablement et vers 1985...

Vers 1920 Photos : W. Mittelholzer (1929). Les Ailes et les Alpes - Ed. Société Graphique Neuchâtel. - Tous droits de reproduction interdit

...la langue du glacier est encore visible depuis Gletsch, mais pour combien de temps ?

Vers 1985 Photo : Ed. Otto Süssli - Tous droits de reproduction interdit

Aujourd'hui, le glacier du Rhône a quitté la pente raide dominant la vallée de Gletsch. Sur le bord droit du glacier, on distingue nettement la moraine datant du Petit Age Glaciaire et marquant la hauteur maximale du glacier à cette époque. Et demain... ? Le photographe devra encore trouver un nouvel emplacement pour que le glacier apparaisse sur la pélicule, car le retrait va se poursuivre.

1999 - Photo : S. Metrailler - Tous droits de reproduction interdit

Ce qui fut autrefois un spectacle impressionant ne l'est plus vraiment aujourd'hui !

Vers 1920 - Photo : Ed. Gaberell - En 1999 - Photo : S. Metrailler - Tous droits de reproduction interdit

La région de Gletsch est devenue un bel exemple de plaine alluviale alpine caractérisée par les nombreuses divagations de la rivière et une végétation recolonisant peu à peu l'espace laissé libre par le retrait du glacier. Cette plaine était couverte par plusieurs dizaines de mètres d'épaisseur de glace il y a 150 ans. Aujourd'hui, le site est protégé pour sa richesse biologique !

En 1999 - Photo : S. Metrailler - Tous droits de reproduction interdit