Une moraine est une accumulation de débris rocheux issus d’un glacier. © Tony Fernandez, Flickr
Planète

Moraine

DéfinitionClassé sous :montagne , moraine , glacier

Une moraine est un amas de blocs et de débris rocheux détachés d'un glacier et transportés par celui-ci. Elle se compose principalement de till, un mélange hétérogène d'argile, de limon, de sable, de cailloux et de blocs plus ou moins volumineux laissés par le glacier. La moraine peut également se former par l'accumulation de dépôts de sable et de gravier des ruisseaux glaciaires provenant de la fonte du glacier.

Une moraine latérale sur le bord du glacier des Bossons dans les Alpes. © Tony Fernandez, Flickr

Les différents types de moraine

Les moraines se classent selon leur forme, leur origine et leur position. Les moraines de surface sont alimentées par les débris qui tombent sur le glacier. Elles forment ensuite des moraines frontales (à l'avant du glacier), latérales ou médianes (coalescence de deux moraines latérales), qui prennent le plus souvent la forme de crêtes de till.

Les moraines de fond sont les reliefs laissés par le glissement du glacier sur son lit et la descente des moraines de surface à travers la glace.

Lorsque la fonte du glacier est très rapide, les très grosses quantités d'eau emportent tout le matériel rocheux et aucune moraine ne se forme. En revanche, lorsque le glacier avance lentement, les débris s'accumulent et forment des moraines terminales en forme de crête au devant du glacier.

On parle de moraine de poussée quand les sédiments gelés sont poussés et écrasés par l'avancée d'un glacier dont la base demeure soudée au sol par le gel.

La moraine d'ablation résulte de la fonte sur place du glacier ; elle est constituée de la moraine de fond plus ou moins recouverte par les restes de la moraine de surface. On trouve aussi des moraines Veiki, des paysages de monticules caractéristiques de pays nordiques, ou les moraines bosselées qui ressemblent à du carton ondulé.

Paradoxalement, les moraines sont rares au sommet des montagnes et s'observent davantage dans les plaines au débouché des vallées alpines. En effet, les pentes sont généralement trop fortes en altitude pour que les matériaux puissent s'y accumuler. On rencontre ainsi d'anciennes moraines très éloignées de glaciers actuels vers Lyon (Rhône) ou Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence).

Les moraines constituent, en outre, un excellent moyen de retracer l'avancement ou le recul d’un glacier.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !