Cela vous intéressera aussi

L'extinctionextinction des espècesespèces fait référence à la disparition totale d'une entité biologique ou d'un groupe taxonomique. La biodiversitébiodiversité s'en trouve donc réduite. 

De multiples causes peuvent être impliquées : une destruction d'habitat, une inadaptation au milieu, une pollution, une compétition avec une espèce invasive, la prédation, etc.

Des extinctions d'espèces parfois massives

Ces événements sont généralement restreints et ne touchent que quelques espèces à la fois. Toutefois, l'histoire de la Terre a été marquée par cinq crises majeures d'extinction s'échelonnant de 500 millions d'années (OrdovicienOrdovicien) à 5 millions d'années (CrétacéCrétacé).

Dans l'ordre chronologique :

  • fin de l'Ordovicien (440 millions d'années) ;
  • fin du DévonienDévonien (365 millions d'années) ;
  • fin du PermienPermien (225 millions d'années, extinction la plus massive avec la disparition de plus de 50 % des espèces terrestres et de 75 % des espèces marines) ;
  • fin du Trias (210 millions d'années) ;
  • fin du Crétacé (65 millions d'années) : extinction des dinosaures.

Vers une sixième extinction massive des espèces ?

Pour certains chercheurs, une nouvelle phase d'extinction, la sixième, a été amorcée voici environ 13.000 à 16.000 ans.

Pour preuve, aujourd'hui en moyenne une espèce d'oiseauoiseau et une espèce de mammifèremammifère disparaissent chaque année. Comme ces deux groupes comportent respectivement 10.000 et 5.000 espèces, cela reviendrait à dire, en simplifiant les calculs, que la duréedurée de vie d'une espèce de vertébrévertébré serait de l'ordre de 10.000 ans, alors que l'on sait que la durée de vie d'une espèce fossilefossile est estimée à plusieurs millions d'années !