Cela vous intéressera aussi

On appelle stalactite, une concrétion - on parle aussi de spéléothème - formée à partir des gouttes d'eau perlant au plafond d'une galerie. Le terme nous vient du grec stalaktos qui signifie « qui coule goutte à goutte ». Pour ne pas confondre stalactite et stalagmitestalagmite, il suffit de se rappeler que les stalacTites Tombent et que les stalagMites Montent.

Comment se forment les stalactites ? En traversant très lentement le sol, l'eau de pluie se charge en dioxyde de carbone (CO2). Elle devient alors acideacide et désagrège le calcairecalcaire. Lorsqu'un fin filet d'eau s'écoule lentement et de manière constante de la voûte d'une grotte, les gouttesgouttes dégazent au contact de l'airair. L'eau perd alors son acidité. Ainsi une partie du calcaire va pouvoir se reconstituer, cristalliser ou sédimenter sous la forme d'un anneau de calcitecalcite. Celui-ci se fixe à la voûte rocheuse.

L’hiver, il peut se former des stalactites de glace le long des gouttières par exemple. © june66, Pixabay, CC0 Creative Commons

L’hiver, il peut se former des stalactites de glace le long des gouttières par exemple. © june66, Pixabay, CC0 Creative Commons

Pas que du calcaire

Au fil des gouttes, les anneaux de calcite finissent par former un petit conduit. Un petit conduit qui, lorsqu'il va finir par se boucher, ne laissera d'autre choix à l'eau que de sortir par les côtés. C'est ainsi que les stalactites peuvent grossir. Mais notez que le processus dure généralement des milliers d'années.

Et comme les gouttes d'eau qui tombent finalement au sol ne sont jamais totalement déchargées de leur calcaire, celui-ci va se déposer à terreterre et constituer une stalagmite. Stalactites et stalagmites vont donc toujours de pair. Et lorsqu'elles se rencontrent, elles forment ce que l'on appelle des colonnes.

On peut également désigner les pics de glace qui pendent parfois des arbresarbres ou des gouttièresgouttières par le terme de stalactites de glace. Elles résultent alors du ruissellement de l'eau qui gèle au fur et à mesure. Sur les épaves des bateaux, on trouve parfois aussi des stalactites de rouille -- en d'autres termes, des concrétions d'hydroxydes, de carbonates et d'oxydes de ferfer -- et dans les tunnels de lavetunnels de lave, des stalactites de basaltebasalte.