Planète

Convention de Londres

DéfinitionClassé sous :développement durable , déchets , Pollution
Barge de déchets d’incinération destinés à l’immersion (New York, 1973). © Arthur Tress / U.S. National Archives

La Convention sur la prévention de la pollution des mers résultant de l'immersion de déchets adoptée en 1972 à Londres, ou plus simplement la convention de Londres, est l'un des premiers traités internationaux de protection de l'environnement marin.

Objectif de la convention de Londres

Cette convention a pour objectif de prévenir les pollutions maritimes, en particulier au travers des incinérations et des immersions de  déchets en mer (déchets industriels, déchets nucléaires...).

La réglementation de l'immersion de déchets en mer

Le traité de 1972 a été complété et modernisé en 1996 par le protocole de Londres. Ce dernier interdit toute incinération en mer et la plupart des immersions, à l'exception de certaines figurant dans une contre-liste.

C'est le cas principalement de certains déchets inertes (déblais, béton) ou biodégradables (déchets de poissons, végétaux) et des épaves de navires. Ces immersions sont réglementées et s'intègrent dans des procédures de réduction des impacts environnementaux.

Le protocole introduit aussi de nouvelles notions telles que le principe de précaution et le principe pollueur-payeur. Il élargit en outre la convention au domaine terrestre en incitant au développement de solutions terrestres de prévention des pollutions et de traitement des déchets.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi