Afin d'assurer une descendance nombreuse, les Indonésiens répandent traditionnellement des fleurs d'ylang-ylang sur le lit des jeunes mariés. © Yanawut Suntornkij, Fotolia

Planète

Ylang-ylang

DéfinitionClassé sous :arbre , ylang-ylang , parfum

L'ylang-ylang, Cananga odorata, est un arbre tropical originaire d'Asie appartenant à la famille des Annonacées. Il possède des feuilles brillantes et persistantes et peut atteindre jusqu'à 30 mètres de haut à l'état sauvage et pousse de plusieurs mètres par an en début de croissance. En Indonésie, on l'appelle « la fleur des fleurs » en raison de son parfum incomparable. Sa culture représente une source de revenus importante en Asie du Sud-Est. L'ylang-ylang possède également des vertus thérapeutiques intéressantes.

Si on a tous un jour senti sa fleur suave, la culture et l'histoire de l'ylang-ylang restent relativement mal connues en Occident.

L'histoire de l'ylang-Ylang

Originaire d'Asie du Sud-Est, l'ylang-ylang est utilisé par les Philippins depuis des temps très reculés. Aujourd'hui encore, certains fabriquent du boori-boori, une pommade mélangeant huile de noix de coco et fleurs d'ylang-ylang. Elle sert à protéger la peau et les cheveux contre les rayons du Soleil et le sel. C'est à Manille vers 1860 qu'on distille pour la première fois les fleurs d'ylang-ylang. L'arbre a peu à peu été introduit dans toutes les îles du Pacifique.

Aujourd'hui, l'arbre est internationalement connu pour son parfum. Depuis 60 ans, la culture de l'ylang-ylang s'est intensifiée. La demande des parfumeurs est croissante et conduit à une culture de plus en plus intensive.

Sa culture et sa récolte

Aujourd'hui mondialement utilisé dans les parfums et les cosmétiques en raison de ses senteurs suaves, l'ylang-ylang est largement cultivé. On retrouve les plus grandes plantations dans son espace d'origine c'est-à-dire en Asie du Sud-Est et particulièrement en Inde, en Indonésie, en Malaisie, aux Philippines et à Madagascar. Il pousse généralement sur des petites parcelles de un hectare, bien exposées au soleil et relativement abritées du vent. Lorsqu'il est cultivé, cet arbre - qui généralement mesure jusqu'à 30 mètres de hauteur à l'état sauvage - est taillé franchement en dessous de trois mètres. La technique consiste à étêter les jeunes arbres à une hauteur de 2,5 mètres et plier les branches qui sont très souples. C'est ce « stress », qui permet à l'arbre de produire de nombreuses fleurs. Elles seront ensuite récoltées au printemps plus facilement car moins hautes. À leur apparition, les fleurs sont d'abord blanches puis elles virent au vert, puis au jaune.

L'ylang-ylang est un arbre à croissance et à maturité très rapides. Il peut vivre jusqu’à 50 ans. © Pierre-Yves Babelon, Fotolia

Les vertus thérapeutiques de l'ylang-ylang

Les Philippins s'enduisaient jadis le corps de boori-boori durant la saison des pluies pour éviter la fièvre et les infections. L'ylang-ylang est un antidépressif reconnu. Il permet de lutter contre le stress et les angoisses. C'est également un aphrodisiaque efficace sur les femmes comme sur les hommes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :