Regardez la redoutable technique du lasso du serpent brun

Classé sous :serpent , déplacement du serpent , Boiga irregularis

Il existe quatre modes de déplacement chez les serpents : ondulatoire, le plus courant ; rectiligne, où les muscles latéraux fléchissent successivement comme une série de petits pieds ; déroulant, l'animal bascule de droite à gauche en avançant ; ou encore en accordéon, utilisé notamment pour grimper aux arbres. Dans cette dernière méthode, le serpent entoure la surface de l'arbre avec l'avant et l'arrière du corps, puis progresse en étendant sa partie antérieure vers le haut.

Des chercheurs viennent d'identifier un cinquième mode de locomotion : la technique du lasso, décrite dans la revue Current Biology. Avec cette méthode, le serpent crée une grande boucle ressemblant à un lasso pour progresser vers le haut. Elle permet notamment au serpent d'escalader des troncs plus larges plutôt qu'avec la technique en accordéon.

Boiga irregularis, aussi appelé serpent brun arboricole, est un redoutable prédateur pour les oiseaux. C'est même le principal responsable de la disparition des oiseaux endémiques de Guam, une île de Micronésie dans le Pacifique. C'est justement en tentant de l'éloigner des nids d'oiseaux forestiers que les chercheurs ont pu filmer le serpent en train d'escalader les arbres « au lasso » à la recherche de nids.

« J'étudie les serpents depuis 40 ans et c'est la première fois que je découvre un nouveau mode de locomotion », s'enthousiasme Bruce Jayne, biologiste à l'université de Cincinnati et coauteur de l'étude. Cette technique du lasso est toutefois éprouvante pour les serpents qui doivent effectuer de fréquentes pauses dans leur ascension. Elle n'est donc probablement utilisée que lorsque le serpent y est contraint, par un obstacle sur le tronc ou lorsque l'arbre est trop lisse. En attendant, les chercheurs cherchent toujours un moyen de protéger les nids des oiseaux.

Avec la technique du lasso, le serpent est capable d’escalader des troncs et des poteaux lisses ou très larges. © Julie Savidge et al., Current Biology, 2020