La côte ouest des États-Unis se prépare au Big One, 322 ans après le dernier tremblement de terre majeur

Classé sous :Séisme , tremblement de terre , Big One
Cela vous intéressera aussi

Il y a 322 ans, un terrible tremblement de terre frappait la côte ouest des États-Unis, générant un tsunami qui ravagea toute la partie nord-ouest du Pacifique. Cet événement est en lien étroit avec la zone de subduction des Cascades, qui borde la côte américaine entre l'île de Vancouver et le nord de la Californie. À cet endroit, la plaque Juan de Fuca s'enfonce sous la plaque Amérique du Nord à une vitesse de 4 cm par an.

Schéma illustrant la zone de subduction des Cascades. © Arg, Wikimedia Commons, domaine public

Le 26 janvier 1700, un séisme de magnitude 8,7 à 9,2 a ainsi dévasté toute la région. D'après les données de paléosismologie, ce genre d'événements de grande ampleur se reproduirait en moyenne tous les 250 à 500 ans. La menace est donc réelle. Les scientifiques estiment d'ailleurs que les risques d'avoir un « big one », un séisme majeur, dans les 50 prochaines années seraient de 1 sur 10.

Bien que la côte soit équipée d'un système d’alerte au tsunami, de nombreuses constructions ne sont pas aux normes parasismiques. Les habitants des États les plus menacés sont donc régulièrement invités à se préparer à la survenue d'un événement catastrophique de ce genre, notamment en se constituant des réserves de nourriture, en sécurisant leurs intérieurs au maximum et en connaissant les chemins de secours.

   

Dégâts causés lors du séisme de 2003 qui a touché la Californie. © Scenery camera, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0