Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ces animaux mignons sont étonnamment dangereux Loris, ornithoryque, raton-laveur, panda, poisson porc-épic, carcajou, ces animaux peuvent nous sembler bien mignons en apparence, mais tous cachent leur véritable identité de tueurs. Poison, griffes, maladies, ou tout simplement force phénoménale, ces créatures ont par le passé emporté plus d'une vie humaine. Qui aurait cru que sous ces poils et ces écailles pouvaient se dissimuler de véritables machines à tuer ?

Se promener la nuit avec une lampe UVUV peut réserver quelques surprises ! En effet, les scientifiques découvrent de plus en plus d'espèces animales nocturnesnocturnes dont le pelage devient fluorescent sous un rayonnement UV. Les derniers en date, deux espècesespèces de lièvres sauteurs. C'est la première fois que cette caractéristique est documentée pour des mammifèresmammifères placentaires de l'Ancien Monde. Ces petits animaux endémiquesendémiques d'Afrique du Sud, malgré leur nom, ne sont pas des lagomorphes (lièvres, lapins et pikas), mais des rongeursrongeurs. Leur seul point commun ? Ils se déplacent en bondissant.

Des scientifiques américains ont éclairé aux UV, d'une longueur d'ondelongueur d'onde de 395 nm, des spécimens de musée et des individus vivants de Pedetes capensis et de Pedetes surdaster. Et la surprise ! Les animaux qui portent un pelage brun clair à la lumièrelumière visible deviennent subitement rose-rouge et bleu sur pratiquement tout le corps. Cette capacité est due à la présence de porphyrinesporphyrines fluorescentes dans la cuticulecuticule des poils des lièvres sauteurs, et peut-être d'une autre moléculemolécule encore inconnue. Pour les scientifiques, la biofluorescence a sans doute un rôle important dans l'écologieécologie de ces animaux nocturnes, mais il reste encore totalement mystérieux.