Climat : les fortes chaleurs entraînent la rupture des lacs glaciaires dans l’Himalaya et des inondantions

Classé sous :risque inondation , Réchauffement climatique , pakistan

[EN VIDÉO] Uttarakhand : la terrible inondation provoquée par la rupture du glacier Nanda Devi  L'inondation causée par la rupture du glacier Nanda Devi le 7 février 2021 a causé de terribles ravages dans la région de l'Uttarakhand. L'intervention rapide des équipes de sauvetage a permis de secourir de nombreuses personnes, mais plusieurs centaines restent portées disparues. © IANS 

Depuis des semaines, l'Inde, mais aussi le Pakistan, sont frappés par une vague de chaleur étouffante. Avec pour conséquence sans doute pas encore suffisamment connue : des ruptures brutales de lacs glaciaires. L'une d'entre elles s'est produite ce samedi 7 mai 2022. Celle d'un lac qui s'était formé sur le glacier Shisper. Les inondations massives qui ont suivi ont partiellement détruit le pont routier du Karakoram. Mais heureusement, il n'y a pas d'autre dommage à déplorer.

Sur place, les experts notent que le lac du glacier Shisper -- de tels lacs peuvent se former au pied, sur, dans ou même sous un glacier à partir de glace fondue -- est apparu cette année pas moins d'un mois plus tôt que d'habitude. La chaleur qui s'est installée sur la région a fait monter l'eau à un niveau inhabituel. Plus 40 % sur les vingt derniers jours. Pour un niveau total de 15 % supérieur à celui enregistré ces trois dernières années.

Le plus inquiétant, c'est que d'autres lacs glaciaires du même type -- certains estiment leur nombre à pas moins de 33 -- pourraient subir le même sort dans les jours qui viennent. Dans les régions les plus à risque, les populations ont été déplacées de manière préventive.

Parmi les possibilités d'adaptations -- qui ne résolvent pas la problématique de fond du réchauffement climatique, mais préserve au maximum les populations de ses effets : le drainage des lacs glaciaires. À l'image de ce qui a pu être fait sous le glacier de Tête Rousse dans les Alpes. Un tunnel permettant d'évacuer les poches d'eau. Et pour contenir encore un peu plus le risque, de titanesques opérations de pompage.

Ici, un lac glaciaire du Pakistan comme celui qui s’est brutalement rompu ce samedi 7 mai 2022. © Khattakjawad, Wikipédia, CC by-SA 4.0