Okjökull. Un nom difficile à prononcer, mais qui restera dans les mémoires comme celui du premier glacier d'Islande disparu à cause du réchauffement climatique. En 1890, sa surface était de 16 km2 et son épaisseur de 50 mètres. En 2012, sa surface n'était plus que de 0,7 km2 et son épaisseur de 15 mètres. Et il a finalement été déclassé en 2014.

Une plaque en sa mémoire sera inaugurée le 18 août prochain. L'objectif des chercheurs à l'origine de l'initiative : « attirer l'attention sur ce qui se perd à mesure que les glaciers de la TerreTerre disparaissent ». Et sensibiliser ainsi la population aux conséquences du changement climatique.

« Tous nos glaciers devraient connaître le même sort au cours des 200 prochaines années. Ce monument atteste que nous savons ce qui se passe et ce qui doit être fait. Vous seuls savez si nous l'avons fait. » C'est le message de la plaque à l'attention des générations futures.