Le WWF revisite quatre tableaux de maître pour sensibiliser au changement climatique

Classé sous :changement climatique , campagne wwf , conséquences du réchauffement climatique

Et si des grands maîtres de la peinture avaient pu prédire le changement climatique dans leurs tableaux ? Dans le cadre de la COP25, le WWF et le Musée du Prado à Madrid se sont associés pour imaginer les toiles de quatre peintres à l'aune des futurs changements que pourrait subir la planète. Philippe IV à cheval de Diego Vélasquez est ainsi englouti par la montée des eauxLe Parasol de Francisco de Goya se transforme en parapluie dans un cas de réfugiés climatiques. Les Enfants à la plage de Joaquín Sorolla baignent au milieu de poissons morts, victimes du réchauffement des océans, tandis que la Traversée du Styx, par Joachim Patinier, illustre un fleuve à sec et la disparition des cultures en raison de sécheresses extrêmes.

Chaque œuvre est présentée sous forme d'un curseur avant-après, prophétisant un avenir bien sombre. « 1,5 °C en plus, cela change tout, alerte le WWF. Le changement climatique se produit plus rapidement que prévu et menace l'avenir de tout ce que nous aimons. La fonte des glaciers, l'élévation du niveau de la mer et les phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes ne laisseront aucun continent intact. Toutes les espèces, y compris nous-mêmes, en subiront les conséquences. » L'ONG espère que son initiative originale approfondira la prise de conscience des citoyens et des gouvernements.

Les Enfants à la plage, de Joaquín Sorolla.

Le Parasol, de Francisco de Goya.

Philippe IV à cheval, de Diego Vélasquez.

La Traversée du Styx, de Joachim Patinier.

La Traversée du Styx, de Joachim Patinier, après l'assèchement des fleuves et des cultures. © WWF Espagne