Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La pieuvre Dumbo, un étrange animal des abysses Le poulpe Grimpoteuthis bathynectes est couramment appelé Dumbo, en raison de ses deux nageoires protubérantes qui rappellent les oreilles du célèbre éléphant d'un long-métrage des studios Disney. Voici quelques images d'un spécimen filmé dans le nord-est du Pacifique.

Elle a le sang bleu, trois cœurs et neuf cerveaux -- ou presque. Son intelligenceintelligence est sans égal dans le monde des invertébrésinvertébrés. La pieuvre est un animal étonnant. Et le mystère qui l'entoure vient encore de s'épaissir un peu plus. Parce que des chercheurs de l'université de Sydney (Australie) ont observé, dans la baie de Jervis en Australie, des individus de l'espèceespèce Octopus tetricus en train de jeter des débris. Du limonlimon ou des coquillages. Parfois en direction de leurs congénères.

À gauche, en haut, une pieuvre qui projette limon et varech et à droite, une autre pieuvre victime du lancer. En bas, les étapes du lancer. Les débris sont d’abord pris dans les bras de la pieuvre. Son manteau est gonflé (C) puis le siphon est abaissé par le bras arrière et de l’eau est expulsée par le siphon et le manteau contracté au fur et à mesure que les débris sont éjectés à travers la colonne d’eau (D). © PeterGodfrey — Smith et Rebecca Gelernter, Université de Sydney
À gauche, en haut, une pieuvre qui projette limon et varech et à droite, une autre pieuvre victime du lancer. En bas, les étapes du lancer. Les débris sont d’abord pris dans les bras de la pieuvre. Son manteau est gonflé (C) puis le siphon est abaissé par le bras arrière et de l’eau est expulsée par le siphon et le manteau contracté au fur et à mesure que les débris sont éjectés à travers la colonne d’eau (D). © PeterGodfrey — Smith et Rebecca Gelernter, Université de Sydney

Et tout cela de bien curieuse manière, en plus. La pieuvre procède en effet en lâchant les objets dans le courant d'eau généré par son siphonsiphon. Cet organe lui sert traditionnellement à se propulser à grande vitessevitesse et échapper à des prédateurs.

C'est la première fois qu'un tel comportement est signalé chez la pieuvre. Lancer des objets en direction d'un congénère n'a d'ailleurs pour l'heure été documenté que pour très peu d'animaux non humains. Et les chercheurs ignorent la signification de ce comportement. Tout ce qu'ils peuvent dire à ce stade, c'est qu'il est un peu plus associé aux femelles et que les individus agressifs -- les scientifiques les identifient par un changement de couleur de leur peau -- lancent avec plus de force et sont plus susceptibles d'atteindre leur cible que les autres...