Dans le parc zoologique de Chimelong, en Chine, une femelle de panda géant a donné naissance à quatre petits, dont trois triplés, encore vivants. Pour cet animal, emblème de la Chine, l’événement est exceptionnel et les photographies des bébés font le tour du monde.
Cela vous intéressera aussi

La mise basmise bas a eu lieu le 29 juillet au parc zoologique de Chimelong, à Canton, en Chine. Juxiao (« sourire de chrysanthème »), une femelle née en captivité au Centre chinois de protection et de recherche sur le panda géantpanda géant, a donné naissance à quatre bébés, dont trois triplés. Un cas exceptionnel d'après les spécialistes chinois, pour qui l'événement tient lieu du miracle. « Ce sont les seuls triplés nés en captivité actuellement en vie » expliquent-ils dans un communiqué du parc Chimelong.

Les trois petits pandas ont d'abord été placés en couveuse, car « leur mère, fatiguée, ne pouvait pas prendre soin d'eux ». C'est là qu'ils ont pu être photographiés. Depuis, les oursons ont été rendus à Juxiao, qui s'est remise de l'accouchementaccouchement et peut désormais les allaiter. Leur surveillance rapprochée reste constante, car le taux de survie de pandas en captivité, et particulièrement de triplés, reste malheureusement très faible.

Les trois petits de Juxiao juste après leur naissance. Celles-ci sont très rares en captivitéet l'élevage de cette espèce est un art difficile. © Chimelong

Les trois petits de Juxiao juste après leur naissance. Celles-ci sont très rares en captivité et l'élevage de cette espèce est un art difficile. © Chimelong

Ces pandas triplés sont d’ores et déjà voués à la célébrité

Les naissances en captivité de pandas géants (Ailuropoda melanoleuca) sont rares et ces animaux, cousins des ours, sont des êtres plutôt délicats. Comme chacun le sait, ils se nourrissent exclusivement de bambous, mais leurs ancêtres carnivorescarnivores leur ont légué un système digestif qui ne digère qu'assez mal cette plante. Dans la nature, l'espèceespèce est considérée comme menacée, sur la liste rouge de l’UICN. Sa présence n'est connue que dans quelques forêts d’altitude en Chine.

Le parc animalier de Chimelong promet de donner régulièrement des nouvelles sur InternetInternet de l'état de santé de la mère et de ses petits. D'ailleurs, une campagne de paris est lancée pour prédire le sexe de ces petits pandaspetits pandas. S'ils survivent, leur célébrité est assurée...