Planète

Les systèmes hydrothermaux sous-marins attaqués par un plomb mystérieux

ActualitéClassé sous :Terre , activité humaine , Marsili Seamoun

En étudiant des évents hydrothermaux, endroits de geysers sous-marins, de structures géologiques singulières et d'espèces marines uniques, des scientifiques ont découvert quelque chose à laquelle ils ne s'attendaient pas : la pollution.

Eruption d'un volcan sous-marin

L'équipe concernée de géologues est la première à observer une "influence anthropique" dans les dépôts hydrothermaux, en l'occurrence du plomb"Le fait que l'activité humaine puisse avoir un impact sur les systèmes hydrothermaux naturels constitue un témoignage supplémentaire de l'ampleur des troubles causés à l'environnement," précise George Kamenov, du département des sciences géologiques de l'Université de Floride.

La plupart des évents hydrothermaux se trouvent loin des terres. Lors de leurs recherches, les scientifiques ont découvert un site hydrothermal relativement peu profond, en l'occurrence un volcan sous-marin dénommé Marsili Seamount, dans la Méditerranée, à environ 300 kilomètres à l'ouest de la côte italienne. "L'eau de mer chauffée dans les évents hydrothermaux extrait naturellement les métaux des roches volcaniques à mesure qu'elle s'écoule en dessous de la surface océanique," indique Kamenov. Les sédiments des évents sont ainsi habituellement chargés de zinc, de fer, de plomb, de cuivre et d'autres métaux.

Lorsque les géologues ont mesuré l'abondance des quatre isotopes de plomb du Marsili Seamount, ils ont trouvé que les ratios n'étaient pas les mêmes que ceux que l'on trouve habituellement en Europe. Le plomb du Marsili Seamount s'est avéré similaire au plomb provenant d'une des plus grandes mines de plomb du monde, celle située à Broken Hill, dans le New South Wales, en Australie. Comment ce plomb est-il arrivé en Sicile ? L'hypothèse est la suivante : le plomb a été acheminé de Broken Hill en Europe, où il a été ajouté à l'essence, brûlé par les moteurs des voitures et émis dans l'air. De là, le plomb a trouvé sa voie dans la mer et vers le Marsili Seamount, où il a cheminé avec l'eau jusque dans la Terre puis a ré-émergé via les évents hydrothermaux.

La pollution à partir du plomb provenant d'Australie est un fait bien connu en Europe. Mais c'est la première fois qu'elle est observée dans une formation hydrothermale. "L'histoire est une sorte de "rien ne se perd", commente Kamenov.

Cela vous intéressera aussi