Planète

Evaluer les risques de pollution en zones sensibles du littoral

ActualitéClassé sous :Terre , Pollution , bactérie

Le partenariat signé le 16 mai dernier par Antoine Frérot, Directeur général de Générale des Eaux/Veolia Water et Jean-Yves Perrot, Président-directeur général de l'Ifremer - Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer -, concerne le développement d'un outil simple et fonctionnel d'aide à l'évaluation des risques de pollution en zones sensibles du littoral. Il assurera plus particulièrement le suivi de la dégradation bactériologique des eaux.

Crédit : CORDIS

La première convention locale portera sur un projet d'évaluation des risques sanitaires des eaux de baignade sur la communauté d'agglomération de Dieppe pendant la saison estivale 2005.

Ce partenariat va permettre une mise en commun des connaissances et du savoir-faire de l'Ifremer en matière de recherche sur le milieu marin et plus particulièrement dans le domaine de l'hydrodynamique côtière, et de ceux de Générale des Eaux tant en matière de gestion des systèmes d'assainissement des collectivités qu'à travers l'application d'une méthode analytique innovante et spécifique de suivi bactériologique du milieu marin.

L'Ifremer aura recours à son logiciel Mars pour modéliser les conditions de diffusion des flux de pollution rejetés en zone côtière en fonction des conditions de marée et d'hydro-météorologie.

Générale des Eaux procèdera à l'estimation des charges des pollutions produites et rejetées par les stations d'épuration et d'exploitation des systèmes d'assainissement des eaux usées.

A l'interface des connaissances de chacun des partenaires, sera développé un outil d'aide à l'évaluation des risques capable d'informer chaque jour, de façon rapide et efficace, le service municipal en charge de la qualité sanitaire des plages.

Cet accord marque pour Générale des Eaux une étape complémentaire et importante de la mise en œuvre de sa démarche de maîtrise de la qualité des eaux de baignade. Cette démarche est initiée depuis deux ans en partenariat avec L'Association Nationale des Elus du Littoral auprès de collectivités (près de 100 plages seront concernées en 2005). Pour l'Ifremer, cet accord constitue une opportunité de collaboration scientifique et de valorisation auprès des collectivités du littoral de France.

Cela vous intéressera aussi