Planète

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe

ActualitéClassé sous :Terre , électricité , nouveau tarif

-

Au Salon des énergies renouvelables, qui s'est ouvert hier à Paris, toutes les filières sont à l'honneur : éolienne, solaire thermique et photovoltaïque, bois, biogaz, géothermie, petite hydraulique et biocarburants. A cette occasion, le ministre délégué à l'Industrie François Loos a dévoilé les nouveaux tarifs de rachat d'électricité par EDF.

Parc éolien en pleine mer (Crédits : www.eole.org)
Energies renouvelables : Les prix nouveaux sont arrivés ! (Crédits : http://www.eurobru.com)

 Une nouvelle offre de rachat

Le ministre délégué à l'Industrie vient de communiquer la nouvelle offre de rachat des énergies renouvelables par Electricité De France. Conformément à la volonté du gouvernement et de l'Europe d'arriver à une part de 21% de ces énergies dans la production française - contre 14 % aujourd'hui, les prix ont été nettement revus à la hausse.

L'énergie issue de la fermentation de matière organique - méthanisation des déchets - sera rachetée 50% plus cher, soit 14 centimes d'euros le kWh. La géothermie, quant à elle, passera de 7,6 centimes à 12 centimes d'euros le kWh, voire 15 centimes en cas de cogénération. Enfin, comme l'avait déclaré le premier ministre Dominique de Villepin le 18 mai dernier, le tarif du solaire photovoltaïque sera doublé.

L'éolien en mer

Le ministre a également annoncé la création d'un nouveau tarif pour l'éolien en mer. L'énergie fournie par ces dispositifs sera rachetée 13 centimes d'euros le kWh, soit presque deux fois plus cher que l'éolien terrestre ! Les prix de cette dernière filière ont été également revus, et ce afin d'inciter les opérateurs à placer des équipements à haut rendement dans des zones moyennement venteuses - les autres étant déjà exploitées.

Le premier parc éolien en mer français devrait entrer en service en 2007 ou 2008. Situé à 7 kilomètres au large de Veulettes sur mer, en Seine-Maritime, il comptera 21 éoliennes ancrées par 23 mètres de profondeur. D'une capacité de 105 MW, soit le quart de l'éolien terrestre déjà implanté dans l'hexagone, il devrait fournir suffisamment d'électricité pour satisfaire aux besoins d'une ville de 150.000 habitants.

Les énergies renouvelables gagnent du terrain en France : la filière éolienne compte aujourd'hui près de 120 parcs et 121.000 mètres carré de panneaux solaires ont été installés l'année dernière, contre 55.000 mètres carré en 2004. Pour mesurer l'ampleur de cet engouement, il suffit de se rendre à la Porte de Versailles et de visiter le Salon des énergies renouvelables.