Planète

L'effet de serre à la lumière de l'histoire géologique

ActualitéClassé sous :Terre , gaz à effet de serre , âge glaciaire

Une étude menée par des scientifiques de l'Ohio State University, relative au rôle joué par les gaz à effet de serre dans l'histoire de la Terre, vient contredire un argument avancé par d'aucuns pour démentir l'impact important de ces gaz sur le climat aujourd'hui.

L'effet de serre à la lumière de l'histoire géologique

"Parmi les trois âges glaciaires survenus durant le dernier demi-milliard d'années, le plus ancien posait problème", explique Matthew Saltzman. De précédentes études suggéraient que la survenue de cet âge glaciaire se serait produite lors d'une période très chaude, durant laquelle les volcans, sur toute la Terre, émettaient du dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Des critiques avaient alors pointé ce qu'ils considéraient être une faille dans les théories du changement climatique, théories d'après lesquelles le changement global en cours était causé en partie par l'augmentation de la quantité de CO2 dans l'atmosphère, en raison des émissions des combustions fossiles. En effet, si le CO2 avait vraiment pour effet l'élévation des températures, comment un âge glaciaire avait-il pu survenir ? La réponse apportée par l'étude est la suivante : cet âge glaciaire n'a pas commencé lorsque la quantité de CO2 était à son sommet, mais 10 millions d'années auparavant, alors que les niveaux de CO2 étaient encore bas.

Saltzman et Seth Young, doctorant, ont trouvé d'importants dépôts de sable siliceux au Nevada ainsi que dans deux sites situés en Norvège et en Estonie. Ces dépôts se sont formés au même moment, il y a 440 millions d'années. Selon ces chercheurs, le sable s'est formé à une période durant laquelle les niveaux d'eau étaient suffisamment bas pour exposer le quartzite, roche siliceuse, permettant au vent et à la pluie d'accomplir un travail de désagrégation de celui-ci en sable. "Le fait que les dépôts aient été trouvés en trois endroits différents suggère que le niveau des mers était bas sur toute la Terre à cette période, probablement parce l'eau se trouvait en grande partie sous forme de glace aux Pôles", indique Saltzman. L'analyse des sédiments de calcaire de ces sites a permis de calculer la présence d'une quantité relativement faible de CO2 dans l'atmosphère au même moment. Ces éléments, considérés ensemble, suggèrent que la glace a commencé à se former environ 10 millions d'années avant que les volcans ne commencent à emplir l'atmosphère de CO2 et ne mettent fin à l'âge glaciaire de l'Ordovicien.

Cela vous intéressera aussi