Planète

Un appareil pour mesurer la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique

ActualitéClassé sous :Terre

Après deux années de recherche, les chercheurs de l'Institut de Physique Environnementale de l'université de Brême sont parvenus à mettre au point un appareil de mesure, destiné à l'observation à long terme de l'ozone stratosphérique de l'Arctique.

Les travaux, menés dans le cadre d'un projet de recherche européen, ont abouti à la mise en place d'un outil dont l'exploitation devrait permettre d'émettre des pronostics sur la destruction ou l'extension de la couche d'ozone au-dessus du pole nord.

Le principe repose sur la mesure de rayonnements thermiques émis par les gaz atmosphériques lors de mouvements rotationnels. La fréquence du rayonnement permettra de classer sans ambiguïté les gaz à l'état de traces que l'on cherche à analyser. Il sera possible d'établir, avec des profils de pression et de température s'étalant sur une hauteur de 15 à 45 kilomètres, la concentration des gaz avec une résolution de 8 kilomètres.

L'appareil sera prochainement mis en fonction au sein de la base américaine de Summit, au Groenland. Cette base offre des conditions de travail particulièrement intéressantes du fait de sa position, 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le bruit de fond des mesures, provoqué par les vapeurs d'eau de l'atmosphère inférieure, sera ainsi très fortement limité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi