Les inondations sont des submersions par l'eau d'espaces habituellement au sec. © Wojciech Wrzesień, Adobe Stock

Planète

Ce que nous révèlent les données sur les inondations en Europe depuis 500 ans

ActualitéClassé sous :risque inondation , inondation , crue

Des dizaines de milliers de documents ont été épluchés. Les chercheurs en déduisent que nos inondations diffèrent de celles des 500 dernières années, au niveau de trois critères... Et qu'il faudra s'adapter.

Au cours des derniers siècles, l'Europe a alterné entre des périodes riches en inondations et d'autres aux crues moins fréquentes. Or, depuis 50 ans, le dérèglement climatique affecte le cours des inondations. Des chercheurs se sont alors demandé si les caractéristiques de ces crues étaient identiques à celles des siècles derniers, ou si des variations étaient observables.

Par chance, des dizaines de milliers de documents retracent ces événements. De l'an 1500 à 2016, les chercheurs ont passé ces archives au peigne fin. Cinq siècles de débordements fluviaux dans toute l'Europe. « Le défi a consisté à rendre comparables des textes très différents, de différents siècles, et de différentes régions culturelles », reconnaît Andrea Kiss, coautrice de l'étude parue dans Nature. Un défi relevé grâce à la contextualisation « avec une attention minutieuse aux détails ».

De ces données, les scientifiques ont notamment fait ressortir neuf périodes riches en inondations, ainsi que les régions associées, dont quatre époques particulièrement notables :

  • 1560-1580 en Europe occidentale et centrale ;
  • 1760-1800 dans la plupart de l'Europe ;
  • 1840-1870 en Europe occidentale et méridionale ;
  • 1990-2016 en Europe occidentale et centrale.

Les chercheurs de l'université de Vienne ont reconstitué l'évolution de certaines crues durant les siècles passés. © TU Wien

Un flot de changements

« Dans le passé, les inondations se sont produites plus fréquemment dans des conditions plus froides, c'est l'inverse désormais », explique Günter Blöschl, coauteur de l'étude, « dans certaines régions comme le nord-ouest de l'Europe, le récent climat plus chaud va de pair avec des inondations plus importantes ». Leur documentation montrant que les 30 dernières années ont été parmi les plus inondées des cinq siècles précédents.

Ces inondations n'ont également pas eu lieu au même moment de l'année. Auparavant, 41 à 42 % de la totalité des crues d'Europe centrale se produisaient en été. Récemment, l'été concentre 55 % des débordements fluviaux. Débordements qui sont aussi plus étendus. « La gestion des inondations doit s'adapter à ces nouvelles réalités », soutient Günter Blöschl. 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !