Planète

L'agame barbu, un reptile qui apprend par imitation

ActualitéClassé sous :reptile , cognition animale

Des petits lézards ont réalisé devant les scientifiques une étonnante prouesse : regarder un film montrant un de leur congénère ouvrir une porte et imiter ensuite ce comportement. Cet apprentissage par imitation n'était jusque-là connu que chez les oiseaux et les mammifères.

Longtemps considérée comme l'apanage de l'Homme et le summum de l'apprentissage social, la capacité d'apprendre par imitation serait en fait partagée par d'autres mammifères, des oiseaux et au moins un reptile, l'agame barbu. © Clément Bardot, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

Rien n'arrête un gourmand agame barbu pour un ver bien dodu. Passés trois ans d'entraînement, une femelle de Pogona vitticeps réussit à ouvrir la porte coulissante de sa cage pour obtenir sa récompense, un ver de farine. Des congénères, après avoir regardé la vidéo de la capture, répliquent la manipulation pour accéder à leur friandise à pattes. En revanche, un groupe témoin qui n'avait pas vu les 11 secondes d'images reste penaud.

Anna Wilkinson, maître de conférences sur la cognition animale à l'université de Lincoln, au Royaume-Uni, et co-auteur de l'article rapportant ces faits dans la revue Animal Cognition, estime peu probable que les petits sauriens aient eu un comportement spontané. Tous ont en effet ouvert la porte de la même manière que sur la vidéo modèle.

Plus tôt cette année, les mêmes scientifiques ont montré que d'autres reptiles, en l'occurrence des tortues (ici un individu de Terrapene carolina bauri), pouvaient apprendre à utiliser un ordinateur à écran tactile. © Jonathan Zander, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

L'évolution de la cognition

Il s'agirait bien d'un comportement d'imitation. « Ces résultats apportent la première preuve d'imitation chez une espèce de reptile et suggèrent que les reptiles peuvent utiliser l'information sociale pour apprendre au travers de l'imitation », précise Anna Wilkinson.

Pour son équipe, ces nouveaux travaux fournissent donc des preuves que les reptiles possèdent des capacités cognitives comparables à celles des mammifères et des oiseaux. Les auteurs suggèrent aussi que l'apprentissage par imitation est susceptible d'être fondé sur des mécanismes anciens.

Les reptiles et les mammifères partagent un ancêtre commun. Comprendre les similitudes et les différences comportementales entre les deux groupes d'animaux peut faciliter la compréhension de l'évolution de la cognition.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi