Avec une capacité de stockage de 140 MWh, la Centrale électrique de l’Ouest guyanais (CEOG) sera la plus grande du monde. © HDF Energy

Planète

La plus grande batterie de stockage électrique du monde s'installe en Guyane

ActualitéClassé sous :énergie renouvelable , stockage d'électricité , stockage d'hydrogène

En Guyane, cette centrale solaire exploite un stockage sous forme de batteries et d'hydrogène comprimé, de capacité exceptionnelle, afin de lisser la production. L'installation sera compétitive face aux autres sources d'électricité, comme l'explique Sylvain Charrier, responsable de HDF Energy.

Plus grosse que celle de Tesla : Hydrogène de France (HDF Energy) va construire en Guyane la plus grosse centrale du monde de production et stockage d'électricité renouvelable. Son parc de panneaux photovoltaïques de 55 MW sera couplé avec une capacité de stockage de 120 MWh à base d'hydrogène, plus un stockage d'appoint par batteries lithium-ion de 20 MWh. Soit 140 MWh au total, contre 129 MWh pour celle de Tesla, située en Australie.

« L'alliance de deux technologies de stockage permet de profiter des avantages de chacune, détaille Sylvain Charrier, le directeur du développement de HDF pour l'Outre-mer. L'hydrogène stocke l'énergie sur de longues périodes, tandis que les batteries sont capables de restituer l'électricité très rapidement, dans la milliseconde. » L'électricité solaire sert à hydrolyser de l'eau, produisant de l'hydrogène (et de l'oxygène), stocké sous forme de gaz comprimé dans de grands conteneurs de 12 mètres de long. L'opération inverse produit de l'électricité dans une pile à combustibles. Ainsi, « la centrale ne rejettera que de l'oxygène et de la vapeur d'eau », assure Sylvain Charrier.

L’électricité solaire est stockée sous forme de gaz comprimé dans des bouteilles empilées à l'intérieur de conteneurs de 12 mètres de long. © HDF Energy

Avec le stockage, le taux de disponibilité atteint 85 %

La Centrale électrique de l'Ouest guyanais (CEOG) pourra alimenter l'équivalent de 10.000 foyers en énergie verte à raison de 10 MW en journée (en tenant compte du pic de consommation de fin de journée) et 3 MW la nuit, en heures creuses. Pour Sylvain Charrier, cette future centrale électrique s'apparente donc plus à une production par gaz ou nucléaire, capable de fournir du courant de façon continue. « Notre taux de disponibilité (le pourcentage du temps durant lequel la centrale est effectivement opérationnelle) est supérieur à 85 %, contre 83 % pour le thermique, 82 % pour le nucléaire, ou 18 % à 20 % pour le solaire. »

Le projet, qui a coûté 90 millions d'euros, n'a nécessité aucune subvention publique. « Nous sommes la preuve concrète que la production et le stockage à partir d’énergies renouvelables peuvent être économiquement rentables », se félicite Sylvain Charrier. « CEOG démontre que la Guyane peut tendre vers l'autonomie énergétique », a également loué le président de la Collectivité territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre.

HDF a réalisé en 2018 une autre première mondiale avec l'installation en Martinique d'une pile à combustibles de 1 MW valorisant l'hydrogène coproduit par la raffinerie de la Sara (Société anonyme de la raffinerie des Antilles). « Le gaz était jusqu'ici perdu ou brûlé dans des torchères », appuie Sylvain Charrier. L'entreprise a d'autres projets de batteries de stockage en France métropolitaine et elle est par ailleurs en train de construire sa propre usine de piles à combustibles en Aquitaine, qui devrait être opérationnelle en 2019.

  • La Centrale électrique de l’Ouest guyanais (CEOG), photovoltaïque, dispose d’une capacité de stockage de 140 MWh.
  • Elle est capable de produire de l’électricité en continu.
  • D’autres projets de ce type sont en cours, car ils sont économiquement rentables.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Topaz, la centrale solaire géante en Californie  Il aura fallu presque trois ans pour construire Topaz Solar Farms, la plus grande centrale électrique solaire du monde lors de son entrée en fonctionnement, en novembre 2014. Sa capacité productive est de 550 mégawatts. Découvrez en vidéo la construction de cette centrale hors du commun.