Vue d'artiste du superprédateur Maip macrothorax, qui régnait sur l'Argentine il y a environ 70 millions d'années. © Agustín Ozán
Planète

Un raptor géant découvert en Argentine

ActualitéClassé sous :dinosaure , paléontologie , Fossile

-

Si les Velociraptor donnaient déjà des sueurs froides aux spectateurs de la saga Jurassic Park, les films sont loin de montrer quels furent les plus impressionnants « raptors » ayant foulé la Terre. Une étude rapporte la découverte d'une nouvelle espèce en Argentine, dont la taille rivalisait avec celle des allosaures.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : où trouver des fossiles de dinosaures ?  Disparus il y a 65 millions d’années, les dinosaures ont cependant laissé quelques traces sous forme fossile. Mais quelles sont les conditions géologiques les plus propices à leur conservation et où peut-on en trouver ? Futura-Sciences a posé la question à Éric Buffetaut, paléontologue, au cours de cette interview. 

Les théropodes sont l'un des groupes de dinosaures les plus connus du grand public car ils comprennent les plus grandes espèces de carnivores ayant jamais foulé la Terre dont les emblématiques Tyrannosaurus rex, Spinosaurus aegyptiacus ainsi que les espèces du genre Allosaurus. Plusieurs théropodes ont été rendus célèbres grâce aux films de la saga Jurassic Park et Jurassic World. Dans le prochain film de cette saga intitulé Jurassic World : Le Monde d'après, c'est au tour de Giganotosaurus, un théropode appartenant au groupe des carcharodontosauridés, de semer la panique parmi les humains.

Giganotosaurus était un carcharodontosauridé géant dont la disparition a sans doute favorisé la diversification d'autres groupes de prédateurs comme celui des megaraptora. © Daniel Eskridge, Adobe Stock

Ce prédateur géant vivait en Amérique du Sud et sa disparition ainsi que celle des autres carcharodontosauridés a pu permettre à d'autres groupes de théropodes de prospérer. Parmi ces groupes figure celui des megaraptora, au sein duquel une nouvelle espèce géante de « raptor » vient d'être décrite.

« L'ombre de la mort »

Une équipe de recherche publie en effet dans le journal Scientific Reports des informations au sujet de cette nouvelle espèce nommée Maip macrothorax. Cette espèce appartient au groupe des megaraptora, qui fait partie de celui des allosauroïdes. Le spécimen a été découvert dans la province de Santa Cruz, en Argentine, et date du Maastrichtien (-72,1 à -66 millions d'années). Le terme macrothorax rappelle que ce « raptor » avait une grande cavité thoracique qui mesurait un peu plus de 1,20 mètre de large. Les paléontologues n'ont trouvé que de rares fossiles de ce spécimen tels que des vertèbres, des côtes et une partie de la ceinture pectorale mais ils ont pu estimer que l'individu mesurait environ neuf mètres et demi de long et près de trois mètres de haut.

Quelques restes seulement de M. macrothorax ont été trouvés mais ont suffi à estimer que le spécimen devait mesurer environ neuf mètres cinquante de long. © Agustín Ozán

Les auteurs de l'étude se sont par ailleurs intéressés à la phylogénie des Megaraptors. Ils ont déterminé que M. macrothorax était phylogénétiquement proche des autres megaraptora d'Amérique du Sud qui sont plus récents que ceux provenant d'Australie et d'Asie. Ces derniers étaient par ailleurs plus petits et de constitution moins robuste que le sous-groupe dont fait partie l'impressionnant M. macrothorax. Ce dernier devait donc figurer parmi les plus grands prédateurs de son temps en Amérique du Sud. Le nom de genre Maip est d'ailleurs le nom d'une entité maléfique de la mythologie des Tehuelches (des indiens de Patagonie) qui signifie « l'ombre de la mort ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !