Planète

Les voitures anciennes seront-elles interdites en ville ?

ActualitéClassé sous :développement durable , Pollution , voiture

Pour lutter contre la pollution, le gouvernement envisage l'interdiction des véhicules de plus de 13 ans. Huit grandes villes se sont portées volontaires pour expérimenter cette solution finale.

Les voitures anciennes pourront rouler, mais à la campagne. © Jean-Pierre Guézennec/Futura-Sciences

Huit millions de voitures particulières, mises en circulation avant de le 1er octobre 1997, pourraient se retrouver à terme interdites de circulation dans huit agglomérations françaises. Cela dans le cadre de la création de zones d'actions prioritaires pour l'air, ou Zapa, en juillet 2012, a annoncé la ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, au quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France du 6 avril.

Le ministère entend ainsi réduire la pollution et plus particulièrement limiter les projections de particules fines dans l'atmosphère, responsables de plus de 40.000 morts chaque année dans l'Hexagone.

Un quart des véhicules français à la casse ?

Vint-six pour cent du parc automobile particulier pourrait être touché par la mesure. Celle-ci s'appliquera également à 1,6 million de deux-roues, trois-roues et quads mis en circulation avant le 1er juillet 2004, quelque 300.000 poids lourds, bus et autocars, vieux de dix ans, soit 48 % du parc, mais aussi les utilitaires dits légers âgés de 13 à 14 ans selon les classes.

Les zones d'actions prioritaires pour l'air seront mises en place à l'initiative des agglomérations, qui délimiteront leur portée et également les véhicules proscrits. Un système d'étoiles, allant de une à quatre, permettra d'identifier les véhicules les plus polluants. Les contrevenants s'exposeront à une verbalisation d'un montant maximal de 68 euros. Des dérogations seront toutefois possibles, selon les villes.

Cela vous intéressera aussi