Planète

En bref : des zones contaminées à Fukushima interdites pour des décennies ?

ActualitéClassé sous :développement durable , géologie , fukushima

Des zones contaminées autour de la centrale de Fukushima pourraient être interdites pendant plusieurs années voire des décennies, selon une source gouvernementale japonaise. Plus de 85.000 habitants sont concernés.

Des zones contaminées, autour de la centrale de Fukushima, vont être interdites et serviront de stockage des déchets. © Sulamith Sallmann, Flickr, cc by nc nd 2.0

Hier, une source du gouvernement japonais a annoncé que des zones contaminées, dans un rayon de 3 kilomètres autour de la centrale de Fukushima, pourraient être interdites pendant plusieurs décennies. C'est ce que rapporte le quotidien nippon Yomiuri.

Ainsi, le gouvernement devrait racheter ces terres afin d'y stocker des déchets radioactifs. Plus de 85.000 personnes ont été délogées suite à la catastrophe du 11 mars dernier. L'espoir de pouvoir retrouver leurs habitations semble s'amenuiser davantage. De fait, de récentes mesures de radioactivité révélaient des taux supérieurs à 100 millisieverts par an dans la zone contaminée, soit cinq fois supérieurs à la limite légale. À titre de comparaison, l'impact dû à la radioactivité naturelle est de 2,5 millisieverts par an.

Il y a vingt-cinq ans, après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, environ 250.000 personnes dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale avaient été tardivement évacuées.

Cela vous intéressera aussi