Planète

En bref : Solar Impulse 2 a entamé son tour du monde

ActualitéClassé sous :développement durable , Solar Impulse , avion solaire SI2

-

L'avion solaire de Solar Impulse, le SI2, a décollé très tôt ce matin d'Abou Dhabi pour la première étape du tour du monde, en direction de Mascate, dans le sultanat d'Oman. Initialement prévu samedi, le vol avait été repoussé à cause du vent, un paramètre contraignant pour cet avion très lent. Le voyage de 35.000 km durera cinq mois et comportera douze étapes.

Le pilote Bertrand Piccard assiste au décollage de l'avion solaire SI2 de l'aéroport d'Al-Bateen, à Abou Dhabi. Son collègue André Borschberg est aux manettes. © Solar Impulse

Ce matin, à 3 h 12 en temps universel, soit 4 h 12 en heure française ou encore 7 h 12 en heure locale, le HB-SIB, piloté par André Borschberg, a décollé de la piste de l'aéroport Al-Bateen, réservé à l'aviation d'affaires, à Abou Dhabi, capitale des Émirats arabes unis. Le SI2 est parti vers l'est pour une étape assez courte - un peu plus de 400 km - qui sera parcourue en une douzaine d'heures. L'avion solaire de 72 m d'envergure, propulsé par quatre moteurs de 13,5 kW (17,5 cv) chacun, vole lentement (environ 80 km/h) et pas en ligne droite pour éviter les vents trop gênants. André Borschberg ne verra la piste de l'aéroport international de Mascate, dans le sultanat d'Oman, que dans la soirée.

L'avion solaire a décollé au lever du soleil avec des batteries faiblement chargées (par la lumière solaire, au sol, durant les jours précédents), mais ses 17.248 cellules photovoltaïques produisent, par beau temps, davantage d'énergie que les moteurs et l'avionique n'en consomment. C'est avec ses batteries chargées que le HB-SIB se posera ce soir. Comme nous l'expliquait André Borschberg lors des vols sur le prototype HB-SIA, avec cet avion, on peut « faire le plein en volant ».

Ce tour du monde de cinq mois, aboutissement d'une aventure commencée il y a douze ans et qui mobilise actuellement environ 80 personnes, n'entend pas tester un prototype pour de futurs avions. Les technologies mises en œuvre sont novatrices, aussi bien dans la captation et la gestion de l'énergie que dans la construction de l'aéronef, qui ne ressemble à aucun autre. L'équipe de Solar Impulse veut démontrer ainsi que les énergies alternatives aux sources fossiles sont une opportunité pour trouver des solutions techniques nouvelles dans de multiples domaines.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi