Planète

En bref : de moins en moins de poissons vendus en France sont… Français

ActualitéClassé sous :développement durable , surpêche , surconsommation

Les stocks de poissons sont surexploités. Malheureusement, la demande en produits de la mer ne faiblit pas pour autant, bien au contraire. La France a ainsi cessé d'être autosuffisante ce 21 mai 2012, près de deux mois plus tôt qu'en 2000. Seules l'importation et la pêche en dehors des eaux européennes permettront donc de fournir des produits de la mer pour le reste de l'année. Ce concept théorique a le mérite de marquer les esprits.

Ce sont bien évidemment les pays qui n'ont pas d'accès à la mer, comme l'Autriche, qui deviennent dépendants des importations le plus tôt dans l'année. Mais la France, l'Allemagne ou encore l'Espagne ne sont pas loin derrière, malgré les milliers de kilomètres de littoral qu'ils accumulent. © NOAA, Wikimedia common, DP

Il est parfois difficile de faire prendre conscience des problèmes liés à la surpêche et à la surconsommation des produits de la mer. La New economics foundation (Nef) a donc trouvé une solution toute simple en définissant depuis quelques années « le jour de dépendance à l'égard du poisson » pour l'Europe et chacun de ses pays membres.

Ce jour est défini grâce à un indice d'autosuffisance obtenu en divisant la quantité des réserves halieutiques disponibles par la demande des consommateurs. En France, il est passé de 68 % en 1990, à 56 % en 2000 et finalement 39 % en 2009. Concrètement, que signifient ces chiffres ? Simplement que notre pays est de moins en moins en mesure d'alimenter son marché des produits de la mer avec ses propres ressources. Plus d'un poisson sur deux consommé sur notre territoire depuis 2005 serait soit pêché en dehors des eaux territoriales nationales, et même européennes, soit importé.

En divisant le nombre de jours compris dans une année par 39 %, on arrive à la date du 21 mai. Si tous les poissons consommés depuis le début de l'année étaient d'origine française, nos réserves auraient théoriquement été épuisées à cette date (sur base des chiffres de 2009). La surpêche et la croissance des demandes nous ont fait perdre près de deux mois d'autonomie en seulement douze ans, prouvant ainsi que notre mode de consommation des produits de la mer n'est pas viable. Le jour de dépendance à l'égard du poisson de l'Europe est quant à lui fixé le 6 juillet. Pour information, chaque Français a mangé en moyenne 34,2 kg de poisson en 2007.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi